Casablanca: construction d’un « hôtel » pour les animaux abandonnés

Casablanca: un « hôtel » à 8 millions de dirhams pour les animaux abandonnés




Pour pallier le problème des animaux errants ou abandonnés, la Commune urbaine de Casablanca prévoit la construction, à Mejjatia, d’un hôtel équipé de toutes les infrastructures nécessaires.




La Commune urbaine de Casablanca a-t-elle enfin trouvé une solution au problème des chiens et autres animaux errant dans la métropole et ses alentours. Grâce à un budget de 8 millions de dirhams, ces animaux ne passeront plus la nuit dans les rues de la ville, dans les artères des souks clandestins ou sous les toits de maisons menaçant ruine.

Leurs nuits vont désormais se passer dans un… hôtel exclusivement dédié! C’est le journal arabophone Assabah qui rapporte l’information. Selon la publication, la Commune urbaine a acté la création de cet hôtel pour animaux errants sur un terrain de 10.000 hectares sis dans la commune de Mejjatia. Une convention de partenariat avec la Société de développement local (SDL) Casa Environnement a même été élaborée.




Il est ainsi détaillé, sur 7 pages, les infrastructures dont disposera le nouvel établissement, ainsi que les services qui seront proposés aux dizaines d’animaux qui auront la chance d’y séjourner. Le quotidien précise qu’en plus des animaux errants qui seront cueillis dans les différentes rues de Casablanca, le nouvel hôtel devrait également abriter les animaux hébergés jusque-là dans les anciens abattoirs de la ville.

Selon la commune, ce transfert se justifie par l’inscription des bâtiments des anciens abattoirs au patrimoine historique de la ville. Il est prévu d’y mener un chantier d’aménagement pour transformer ces abattoirs en centre culturel. De plus, la partie de ces bâtiments qui faisait office de fourrière pour animaux connaît un état de délabrement avancé.




Ceci ne lui permet plus de remplir sa mission, sans parler de la gêne que cela occasionne aux riverains. La nouvelle infrastructure qui sera construite à Mejjatia sera financée à la fois par Casa Environnement (5,4 millions de dirhams) et la Direction des collectivités locales relevant du ministère de l’Intérieur (2,6 millions de dirhams). Elle sera équipée d’équipements modernes et disposera de différents rayons spécialisés.

Assabah nous apprend ainsi qu’un rayon dédié aux chiens dangereux sera équipé de cages spéciales, tandis qu’une écurie sera aménagée pour les ânes et autres animaux du même genre qui errent dans nos rues. L’hôtel disposera également d’un centre vétérinaire et d’une unité technique qui sera chargée des dépouilles des animaux morts.