Les Marocains vaccinés pourront se rendre en Europe

Les Marocains vaccinés pourront se rendre en Europe




La Commission européenne propose aux pays de l’espace européen d’ouvrir leurs portes aux ressortissants des pays tiers dont le Royaume du Maroc, qui seront à jour en ce qui concerne la vaccination contre le nouveau coronavirus.

Dans un communiqué de presse, les membres de la commission ont indiqué avoir basé leur suggestion sur les derniers avis scientifiques sur la vaccination contre le Covid-19.

Cette idée qui devra être examinée par le conseil de l’Union Européenne, propose ainsi la levée des restrictions sur les voyages non essentiels pour les personnes déjà vaccinées se rendant dans l’espace communautaire.




La note d’information de la Commission insiste sur le fait que plusieurs avis scientifiques ont montré que la vaccination contribue de manière significative à rompre la chaîne de transmission du virus.

Une bonne nouvelle pour les ressortissants marocains puisque depuis fin janvier, les autorités ont lancé une campagne nationale de vaccination et espèrent d’ici quelques mois atteindre l’immunité collective.

Les personnes concernées par cette proposition sont celles ayant reçu au moins 14 jours avant leur arrivée dans l’UE, la dernière dose recommandée d’un vaccin autorisé dans l’espace communautaire.




Selon le communiqué de la commission européenne, la cible peut être élargie si possible, aux personnes qui ont reçu un vaccin et ont achevé le processus d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En ce qui concerne le certificat numérique vert, la commission recommande qu’en attendant l’opérationnalisation du processus, les États européens puissent accepter les certificats de pays tiers tout en prenant le soin de vérifier l’authenticité, la validité et l’intégrité du certificat.

L’autre proposition essentielle faite par la commission a trait à la hausse du seuil lié au nombre de nouveaux cas de Covid-19. Face à l’émergence des variantes du nouveau coronavirus, la Commission propose un nouveau mécanisme.




La Commission propose un nouveau mécanisme de « frein d’urgence » destiné à limiter le risque de variantes entrant dans l’Union Européenne.

« Cela permettra aux États membres d’agir rapidement et de limiter temporairement tous les voyages en provenance des pays touchés au strict minimum pour le temps nécessaire à la mise en œuvre des mesures sanitaires appropriées », a soutenu la Commission.

Une fois que toutes ces propositions seront adoptées par le Conseil de l’UE, chaque État membre va les mettre en application conformément à la recommandation de la Commission. À ce jour, seuls les ressortissants de 7 pays tiers en bonne situation épidémiologique, sont autorisés à voyager quel que soit leur statut vaccinal individuel.