Casablanca: une mineure s’est fait passer pour une policière et a fait payer des amendes!

Casablanca: adolescente, elle se fait passer pour une policière et perçoit même des amendes!




Les services de police de Casablanca ont arrêté une fausse fonctionnaire de police qui arnaquait les citoyens qui ne portaient pas de masques de protection. La prévenue, mineure, détenait un livret d’avis de contraventions et faisait payer des amendes à ses victimes.




Les éléments de la police de l’arrondissement Attacharouk à Casablanca ont arrêté, jeudi dernier, une jeune fille qui se faisait passer pour une fonctionnaire de la police dans le but d’arnaquer les gens qui ne portaient pas de masques.

Le quotidien arabophone Assabah rapporte, dans son édition du week end (samedi et dimanche 8 et 9 mai) que la fausse policière percevait des amendes auprès des citoyens après les avoir menacés de les arrêter pour non-port de masque.

Les policiers ont été surpris quand ils ont découvert qu’elle était mineure, la croyant beaucoup plus âgée. La suspecte a été transférée aux services de la police judiciaire et mise sous contrôle judiciaire pour une enquête plus approfondie.




Ceci sous la supervision du parquet général. La prévenue avait en sa possession un livret d’avis de contraventions qu’elle a obtenu dans des circonstances suspectes.

Elle ciblait notamment les magasins dont les propriétaires et les clients ne portaient pas de masques. Elle se présentait comme agent de police en usant de sa voix rauque pour les sermonner en leur demandant de choisir entre le paiement de l’amende ou la prison.

Le quotidien Assabah rapporte que la prévenue a fait plusieurs victimes qui avaient préféré payer des sommes de 200 à 400 dirhams pour éviter d’être arrêtées et déférées devant la parquet général. Sauf que son chantage quotidien a mis la puce à l’oreille à certains commerçants.




Certains commerçants ont fini par comprendre qu’ils étaient victimes d’une escroquerie. Ils ont alors déposé plainte auprès des services de police qui ont ouvert une enquête.

Une mobilisation des services de police a permis aux enquêteurs de l’arrêter en flagrant délit d’usurpation de la fonction d’un policier, de perception indue d’amende et d’usage illégal d’un document officiel.

Après avoir été démasquée, la mise en cause a essayé de prendre la fuite mais les forces de police a réussi à l’arrêter. La police judiciaire devait la déférer, ce samedi, devant le procureur du Roi près du tribunal correctionnel pour usurpation de la fonction d’un policier, pour escroquerie et pour chantage.