Immigration clandestine: des dizaines de marocains rejoignent Sebta à la nage

Immigration clandestine: plusieurs dizaines de marocains rejoignent Sebta à la nage




Plusieurs dizaines de migrants marocains ont réussi à entrer dans la ville, dont plusieurs femmes et enfants. Selon des sources de la délégation du gouvernement à Ceuta, citées par EFE, le nombre exact de migrants n’a pas encore été défini, mais ces Marocains auraient franchi les brise-lames maritimes au nord-ouest de la ville ainsi que la zone sud de Tarajal, dans d’autres cas.




Selon Europa Press, il s’agit notamment de deux familles avec enfants, qui ont accédé irrégulièrement à Ceuta pendant la nuit et les premières heures de ce lundi, en longeant les brise-lames de la frontière maritime.

Citant des sources policières espagnoles, l’agence a évoqué «la passivité» des forces de sécurité marocaines qui n’auraient «rien fait pour arrêter» ces migrants. 

«Les entrées ont commencé peu après 2 heures du matin dans la région de Benzú, à l’extrémité nord du périmètre frontalier de 8,2 kilomètres qui sépare la ville autonome du royaume alaouite. Environ soixante-dix hommes, femmes et enfants sont entrés dans la ville», précise-t-elle.




Aux premières heures du matin, les entrées ont également été répétées du côté des brise-lames de Tarajal. 

Des sources de la délégation gouvernementale à Ceuta ont expliqué à Europa Press que les entrées irrégulières de ce lundi ont été portées à la connaissance des ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères, qui à leur tour ont établi des contacts avec les autorités marocaines pour coordonner une réponse. 

La Garde civile a veillé à apporter une «aide humanitaire» aux Marocains, tandis que la Croix-Rouge a transféré un homme souffrant d’hypothermie sans gravité apparente à l’hôpital.