Les Forces armées royales détruisent un véhicule du polisario

Les far détruisent un véhicule des milices du polisario à l’est du dispositif de défense




Les Forces armées royales (FAR) ont fermement réagi à la provocation de milices du polisario, perpétrée ce lundi matin, 17 mai 2021, non loin de la ligne de défense marocaine, au niveau du sous-secteur de Mahbès.




Ce lundi 17 mai 2021, dans un nouveau geste de harcèlement, un groupe de mercenaires à la solde d’Alger a tenté de se rapprocher des positions militaires des FAR au niveau du sous-secteur de Mahbès, rapporte le forum Far-Maroc sur les réseaux sociaux.

Bien mal leur en a pris, puisqu’ils ont vite été repérés et traqués par les FAR, avant d’atteindre le champ de tir de l’artillerie.

«Des tirs de l’armée marocaine ont permis de détruire un véhicule militaire à 4-roues et forcé les séparatistes à rebrousser chemin et regagner le territoire algérien», indique le forum Far-Maroc. Les miliciens du Polisario sont démoralisés par la longue absence de leur chef, Brahim Ghali.




Celui-ci est hospitalisé en Espagne sous un nom d’emprunt. les miliciens du Polisario cherchent désespérément un fait d’arme pour remonter le moral à leurs troupes et cherchent à galvaniser les ardeurs autour d’une lutte que de plus en plus de voix, à l’intérieur des camps de Lahmada, affirment qu’elle est perdue.

Le parrain algérien, faisant face à la fronde du peuple et incapable de garder secrète l’hospitalisation de « Ghali Benbatouche », est considéré comme « trop faible » par nombre de responsables polisariens.

Personne ne croit plus aux communiqués des miliciens qui font état d’attaques quotidiennes, tout au long du mur de défense depuis la sécurisation par les FAR du corridor d’El Guerguerat.




C’était le le 13 novembre 2020. À l’exception de l’agence de presse algérienne APS qui récite, chaque jour comme un pensum, les communiqués fallacieux des séparatistes, qui en sont au numéro 186; il n’existe aucun média qui accorde du crédit à la guerre fictive et imaginaire du groupe séparatiste armé Polisario.

C’est dans ce contexte qu’il convient d’analyser la tentative suicidaire des éléments du groupe séparatiste armé Polisario qui se sont rapprochés du mur de défense.

Les responsables du Polisario poussent désormais des éléments armés au suicide, dans l’espoir de l’accomplissement d’un miracle. Le désespoir est total dans les rangs des séparatistes.