Des centaines de Subsahariens tentent d’entrer à Melilla

Des centaines de Subsahariens tentent d’entrer dans le préside occupé de Melilla




Après la ville occupée de Ceuta, la ville occupée de Melilla connait à son tour l’arrivée de migrants. Vers 3h45 (heure marocaine), environ 300 Subsahariens ont tenté d’entrer dans la ville depuis le port de Béni N’Sar, indique El Faro de Melilla.




Quelques heures auparavant, le président de la ville, Edouardo de Castro a annoncé qu’il a, en effet, «ordonné à la police locale d’interdire l’accès des véhicules par Paseo del Dique Sur (au sud de la ville, ndlr). Ceci dans le but de faciliter les différents contrôles par les forces de sécurité de l’État».

L’intervention des forces publiques marocaines et des forces publiques espagnoles ont permis d’empêcher environ 200 personnes d’escalader la clôture, ajoute la même publication citant des «sources à la Délégation gouvernementale». Le bilan fait état de l’entrée de 85 hommes et d’une femme.




Tous ont été immédiatement présentés aux services de la Croix-Rouge et ensuite transférés au centre de rétention des migrants. El Faro de Melilla précise également que la Délégation du gouvernement a relevé que trois agents de la police ont été blessés par des jets de pierres lancés par les migrants.

Suite à cette opération, la déléguée du gouvernement, Sabrina Moh a tenu une réunion avec les responsables des forces de sécurité consacrée à l’examen de la situation. Pour rappel, des centaines de Subsahariens étaient observés, hier soir, sur la route entre Tanger et le préside occupé de Ceuta.