Vacances au Maroc : un pass sanitaire pour les MRE ?

Vacances au Maroc : un pass sanitaire pour les Marocains Résidant à l’Etranger ?




Le Maroc réfléchirait sérieusement à adopter un pass sanitaire pour les Marocains Résidant à l’Etranger et les touristes. Un passeport vaccinal qui prendra la forme d’un certificat de vaccination et qui permettra des voyages en toute sécurité avec le moins de restrictions possibles, selon l’experte, Malika Lahnait, avocate au Barreau de Paris, spécialiste du droit du transport aérien et du tourisme.




Loin des 13 millions de visiteurs en 2019, le marché du tourisme international au royaume du Maroc a connu une chute vertigineuse du fait du Covid selon l’Organisation mondiale du tourisme. La solution pourrait être le passeport vaccinal.

C’est ce qu’on peut comprendre du développement fait par l’experte en tourisme, Malika Lahnait dans une interview.

Selon elle, ce système permettra au royaume du Maroc de mettre en place une plateforme d’enregistrement électronique de tous les touristes et les Marocains Résidant à l’Etranger vaccinés sans que la santé publique ne soit mise en danger.




Une source au ministère de la Santé a indiqué que le passeport sanitaire marocain prendra la forme d’un certificat de vaccination anti-Covid-19, que les voyageurs pourront bientôt télécharger sur le site officiel de la campagne de vaccination.

« Sur le portail Liqahcorona.ma, il y a une rubrique où l’on peut récupérer un certificat de vaccination, une fois que les deux doses de vaccin ont été effectuées.

Pour l’instant, cette rubrique est désactivée, mais une fois que les deuxièmes doses vont commencer à être administrées, le certificat sera téléchargeable », indique le ministère de la Santé.




Mais cette ambition pourrait être retardée du fait des exigences de l’Union européenne, rappelle Malika Lahnait, selon qui l’espace n’acceptera que les personnes ayant bénéficié d’un vaccin approuvé par l’Agence européenne des médicaments.

Or, le vaccin chinois qui est utilisé au royaume du Maroc comme dans bon nombre d’autres pays n’est pas à ce jour, autorisé en Europe, tout comme le vaccin russe Spoutnik V.

Il faut donc espérer que les autorités européennes révisent leur position afin d’accueillir les touristes du monde, conclut la spécialiste du droit du transport aérien et du tourisme.