Maroc-Turquie: Après les drones, les FAR envisagent de commander des véhicules blindés

Maroc-Turquie : Après les drones, les FAR envisagent de commander des véhicules blindés




Les Forces armées royales envisagent de commander des véhicules blindés Ejder Yalçın, fabriqués en Turquie par la compagnie Nurol Makina, fondée en 1976, indique le quotidien turc Daily Sabah.




Le véhicule «répond aux besoins des unités militaires et des forces de sécurité dans toutes les régions et les conditions de terrain».

Il est considéré comme «un leader de sa catégorie avec son niveau de protection, sa mobilité et sa capacité de charge utile a plus de 10 configurations», ajoute la même source.

Ejder Yalçın a fait ses preuves notamment dans la reconnaissance chimique, biologique, radiologique et nucléaire, le transport du personnel, la détection de mines et d’explosifs faits à la main et dans la surveillance et la sécurisation des frontières.




Ce projet atteste d’une proximité entre Rabat et Ankara. En avril, le royaume a commandé de la Turquie 13 drones armés Bayraktar TB2, pour un montant de 626 millions de dirhams (environ 58 M€).

Une acquisition renforcée ensuite par l’achat au Canada de plusieurs boules électro-optiques gyrostabilisée pour les TB2, produites par la société canadienne L3Harris Wescam, filiale du groupe américain L3 Harris.

Le Canada a fait une exception pour le Maroc, sachant qu’Ottawa interdit l’exportation de ces munitions vers la Turquie, rapporte un média spécialisé dans l’armement.