Une délégation militaire algérienne en visite en Espagne

Affaire Brahim Ghali: une délégation militaire algérienne en visite en Espagne




Des militaires algériens sont arrivés lundi 24 mai 2021, à la base aérienne de Torrejón de Ardoz (Madrid) pour participer à une série de réunions avec des commandants militaires espagnols de l’état-major général de la défense (EMAD), a annoncé, ce mardi, l’agence Europa Press, citant des sources des forces armées.




«L’arrivée des militaires algériens coïncide avec la présence dans un hôpital espagnol du « secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali », et survient peu de temps après la crise provoquée à Sebta avec l’entrée du Maroc de milliers de personnes qui ont traversé la frontière», rappelle l’agence de presse espagnole.

La délégation militaire algérienne est arrivée à Madrid à bord d’un avion de son pays qui a atterri lundi à Torrejón de Ardoz, suscitant toutes sortes de spéculations, explique Europa Press.

D’aucuns n’hésitent pas à faire le lien avec les révélations parues la veille dans plusieurs médias ibériques.




Ils font le lien avec les révélations selon lesquelles le chef des milices séparatistes avait été accueilli sur une base militaire grâce à une minutieuse opération menée par l’ambassadeur espagnol à Alger, Fernando Morán Calvo-Sotelo.

L’arrivée de la délégation algérienne intervient également au lendemain de la sortie médiatique du bras droit de Brahim Ghali, le dénommé Salem Lebsir.

Ce dernier a affirmé sans sourciller au média Okdiario que le patron du Polisario ne comparaîtra pas le mardi 1er juin 2021 devant le juge Santiago Pedraz. «Il quittera l’Espagne, il n’ira pas devant le juge», a ainsi affirmé Salem Lebsir.




Des commandants militaires algériens de haut rang ont effectué, lundi, un déplacement éclair en Espagne, au moment où les relations entre celle-ci et le Maroc passe une crise diplomatique sans précédent. Selon El Espanol, l’avion de l’armée de l’air algérienne, un turbopropulseur Super King Air B350 habituellement utilisé pour transporter des personnalités, a ainsi atterri lundi, à la base militaire de Torrejón de Ardoz (Madrid). 

Des sources consultées par le média d’extrême droite Vozpópuli ont également confirmé ce déplacement, précisant que l’appareil, un petit avion d’une capacité de 12 à 15 passagers et de type Hawker Beechcraft B350, transportait «une commission des autorités algériennes.




Elle avait plusieurs événements à l’ordre du jour en Espagne». «Le gouvernement a cependant assuré qu’il ignorait totalement les raisons du voyage», précise la même source en assurant que cette «visite n’a rien à voir avec la présence du chef du Front Polisario en Espagne». 

Vozpópuli a rappelé que l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’Homme (ASADEH) a, par ailleurs, demandé ce lundi à l’Audience nationale de retirer le passeport de Brahim Ghali, après que son entourage ait déclaré qu’il n’avait aucune intention de répondre à sa convocation par la justice du royaume ibérique. La même source a précisé que l’appareil a ensuite quitté l’Espagne vers l’Algérie au bout d’une heure.