Un soldat marocain honoré à titre posthume ce jeudi 27 mai à New-York

Journée des casques bleus: un soldat marocain sera honoré à titre posthume ce jeudi 27 mai à New-York




Un soldat marocain figure parmi les casques bleus tombés au combat, auxquels l’ONU rendra hommage ce jeudi 27 mai 2021 à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus. Douzième contributeur en personnel en uniforme, le Maroc déploie plus de 1.700 militaires dans plusieurs opérations de maintien de la paix de l’ONU.




Alors que le monde célèbre, ce jeudi, la Journée internationale des Casques bleus, l’Organisation des Nations unies commémore les soldats tombés sous son drapeau depuis la première mission de paix en 1948. Ainsi, le Secrétaire général, António Guterres déposera une gerbe en l’honneur des plus de 4 000 Casques bleus et présidera également une cérémonie de remise de la Médaille Dag Hammarskjöld qui est décernée à titre posthume aux 129 militaires, aux policiers et aux personnels civils qui ont perdu la vie en 2020 et au début de cette année 2021.




Selon le site de l’ONU Maroc, le Caporal-Chef Rachid Lamzaatar, mort le 18 janvier 2021 en République centrafricaine, figure parmi les militaires qui recevront à titre posthume la Médaille Dag Hammarskjöld. Il a «servi dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA)», rappelle l’ONU Maroc. Celle-ci note que le royaume du Maroc est le 12e plus grand contributeur de personnel en uniforme aux opérations de maintien de la paix des Nations unies. «Il déploie actuellement plus de 1 700 militaires et policiers.




Ceci dans les opérations de l’ONU en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud», précise la même source. La Journée internationale des Casques bleus des Nations unies a été établie par l’Assemblée générale en 2002 pour rendre hommage à tous les hommes et femmes servant dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU et pour honorer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour la cause de la paix. Le 29 mai a été choisi car coïncidant avec la première mission onusienne de maintien de la paix – l’ONUST- a commencé ses opérations en Palestine, en 1948.