Crise Maroc-Espagne: le chef du gouvernement réunit les chefs de partis politiques

Crise Maroc-Espagne: Saâd-Eddine El Othmani réunit les chefs de partis politiques




Le Chef du gouvernement a tenu, jeudi 27 mai 2021, à Rabat, une réunion avec les secrétaires généraux des partis politiques représentés au Parlement, afin de discuter des développements de la crise politique entre le royaume du Maroc et l’Espagne.




Lors de cette réunion, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a présenté un exposé sur les derniers développements qu’a connus cette crise depuis la première réunion du 8 mars 2021.

Cette rencontre, à laquelle a également pris part le ministre d’Etat chargé des droits de l’homme et des relations avec le Parlement, Mustapha Ramid, a été l’occasion de réaffirmer la mobilisation des partis politiques derrière le roi Mohammed VI, afin de défendre l’intégrité territoriale du Royaume et ses intérêts suprêmes, a indiqué Saaïd Amzazi, porte-parole du gouvernement, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue de la réunion.

Les participants ont, en outre, exprimé le soutien continu et constant aux positions et mesures prises à cet égard.




Les participants estimant que le fond de la crise politique avec l’Espagne est en lien avec la question du Sahara marocain, qui concerne tous les Marocains, toutes sensibilités politiques et sociales confondues.

Ils ont, par ailleurs, condamné les tentatives visant à faire dévier le débat sur les motifs réels de la crise, à savoir l’accueil par l’Espagne du dénommé Brahim Ghali avec des documents falsifiés et avec une identité usurpée, alors qu’il s’agit d’un individu qui est poursuivi par des tribunaux et par des citoyens espagnols.

Le chef du polisario est (entre autres) poursuivi pour des crimes contre l’humanité et pour terrorisme, a rappelé Saaïd Amzazi. Les participants ont estimé que les positions de l’Espagne, attentatoires à la cause nationale qui fait consensus pour l’ensemble des Marocains, ont ébranlé la confiance et le respect mutuels.




« Alors que la question de notre intégrité territoriale connaît une dynamique positive à la faveur du soutien politique à l’international, l’Espagne est animée par la volonté de créer des problèmes, de contrarier les efforts du Royaume du Maroc pour consacrer son intégrité territoriale et de tenter d’exercer des pressions sur le Royaume du Maroc.

Ceci dans une attitude qui est déplacée de la part d’un pays ami, lié au Royaume du Maroc par des partenariats stratégiques et économiques importants », ont déploré les participants.

Ils ont en outre renouvelé l’attachement au consensus national derrière Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour défendre les acquis réalisés par le Maroc et contrecarrer tous les complots ourdis contre l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, a conclu Saaïd Amzazi porte-parole du gouvernement, dans le communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue de la réunion.