Le chef du polisario a choisi son avocat pour assurer sa défense

Brahim Ghali a choisi Manuel Ollé pour assurer sa défense




Manuel Ollé, avocat et expert en droit pénal international, assurera la défense du leader du Front séparatiste armé Polisario, Brahim Ghali, lors de sa comparution le 1ᵉʳ juin devant la Haute cour nationale.




Le juge d’instruction Santiago Pedraz a demandé à Brahim Ghali de prendre un avocat pour assurer sa défense, rapporte ABC qui ajoute que le magistrat a aussi donné des consignes au tribunal de Logroño.

Ceci afin que toutes les dispositions soient prises pour permettre au leader du Front séparatiste armé Polisario de répondre à sa convocation par visioconférence au cas où son déplacement sur Madrid ne serait pas possible.

De sources judiciaires, Brahim Ghali a porté son choix sur l’avocat Manuel Ollé, expert en droit pénal international et ancien président de l’Association espagnole des droits de l’homme.




Brahim Ghali, qui a été admis en avril dans un hôpital de Logroño, compte se présenter à la cour le 1ᵉʳ juin, selon des sources proches du leader.

Il est poursuivi pour des crimes de torture, génocide et violations de droits de l’Homme dont l’accuse un Sahraoui d’origine espagnole, victime de tortures dans les camps de Tindouf, et l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’homme.

L’accueil du leader du Polisario sur le territoire espagnol a provoqué une grave crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc, ce qui a amené les autorités du royaume à couper tout contact avec les espagnols.