Mariages blancs: des roumaines et des bulgares pour piéger des marocains en Espagne

Mariages blancs: des roumaines et des bulgares pour piéger des marocains en Espagne




Des réseaux spécialisés dans les mariages blancs ont été démantelés en Espagne. Ces réseaux, qui exploitent des ressortissantes roumaines et bulgares, ciblent principalement des ressortissants de nationalité marocaine. Voici leur modus operandi.




Des mariages blancs pour obtenir un titre de séjour en Espagne. C’est l’hameçon que présentent des réseaux spécialisés à des ressortissants marocains. Les épouses supposées sont des ressortissantes roumaines ou des ressortissantes bulgares.

C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Assabah. Ces réseaux visent des immigrés, principalement des Marocains, sans papiers en Europe ou d’autres candidats à l’immigration en Espagne.

Ce trafic génère des sommes d’argent colossales. Chaque service demandé dans le cadre de la constitution du dossier est ainsi monnayé. La transaction oscille entre 60.000 et 120.000 dirhams, font savoir les sources du quotidien.




Les investigations menées par la police espagnole n’écartent pas le recours de ces réseaux à des intermédiaires locaux afin de «pêcher» les clients solvables.

Dimanche dernier, rappelle le quotidien, la police espagnole a démantelé un réseau spécialisé dans l’organisation de mariages blancs pour l’obtention de titres de séjour.

Les membres de ce réseau, dont une femme, ont été déférés devant la justice et poursuivis pour escroquerie et constitution de bande criminelle spécialisée dans l’organisation de mariages blancs pour faciliter l’obtention de titres de séjour pour des étrangers. Ces réseaux supervisent le circuit jusqu’à l’obtention du titre de séjour.




Ce titre de séjour permet au bénéficiaire de circuler librement dans l’Union européenne et d’exercer une activité professionnelle. Ces réseaux exploitent des ressortissantes roumaines et bulgares toxicomanes et qui se trouvent dans des situations irrégulières et précaires.

Chaque dossier est traité contre la somme de 5.000 euros, précisent les sources du quotidien. Cependant, la réussite n’est pas garantie, surtout avec le durcissement des procédures de contrôle dans plusieurs pays de l’Union européenne.

Pas moins de 62% des dossiers de mariage blanc ont été rejetés en Belgique qui a été inondée de demandes déposées par ces réseaux au profit des ressortissants marocains.