Harhourha: ils agressent des policiers en lâchant sur eux leurs chiens féroces

Harhourha: ils agressent deux membres des forces de l’ordre, en lâchant sur eux leurs chiens féroces




Le parquet de Témara vient d’inculper deux malfaiteurs qui, avec deux chiens d’une race potentiellement dangereuse, ont agressé un gendarme et un membre des forces auxiliaires, qui se trouvaient en faction à Harhoura, une cité balnéaire à 15 kilomètres au sud de Rabat.




Les deux individus, qui ont été placés hier, samedi 29 mai 2021, en détention provisoire à la prison d’El Arjat, près de Salé, sont poursuivis pour « outrage » et « agression contre des membres des forces de l’ordre ». Ils risquent deux ans de prison ferme.

Les faits se sont déroulés vendredi dernier, lors d’un simple contrôle d’identité de routine, survenu non loin du commandement de la Gendarmerie royale de Miramar, à l’entrée nord de Harhoura.

Pour s’assurer de leur fuite, les malfrats, qui rodaient autour de plusieurs maisons, ont lâché leurs deux chiens, dangereux, contre les agents. L’un d’entre eux a été blessé.

La fuite des deux mis en cause n’a pas duré, puisque la gendarmerie royale de Harhoura a réussi par la suite à les arrêter dans une forêt de Témara, proche d’un des grands bidonvilles de cette ville.

La justice devra sans conteste sévir lourdement contre ces hors-la-loi qui utilisent tous les moyens pour porter atteinte à la sécurité des biens, des personnes et des forces de sécurité.