Le Maroc s’achemine vers un retour à la vie normale

Le Maroc s’achemine vers un retour à la vie normale à partir de juillet prochain.




Ce retour sans risque de rebond épidémique reste conditionné par l’évolution de la courbe des infections au nouveau coronavirus covid-19 et des avancées qui sont réalisées dans le cadre de la campagne nationale de vaccination.




Au fur et à mesure que les résultats enregistrés dans la courbe des infections au nouveau coronavirus Covid-19 sont positifs et que la campagne de vaccination avance, le gouvernement procède à des allègements des restrictions sanitaires. C’est ainsi que l’état d’urgence sanitaire, qui devait expirer le 10 juin, ne sera reconduit que de quinze jours pour être prolongé jusqu’au 24 juin.

Ensuite, il sera renouvelé une seule fois jusqu’au 8 juillet prochain pour baliser la voie à un retour à la vie normale à partir du 9 juillet, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia. Il s’agit d’un retour progressif à la vie normale dans le strict respect des mesures préventives pour préserver les acquis et endiguer la pandémie.




La mise en application de cette feuille de route, font savoir les sources du quotidien, permettra d’alléger encore plus les mesures prises dernièrement par le gouvernement. Ainsi, le nombre de personnes autorisées lors des rassemblements et des activités dans les espaces fermés sera revu à la hausse et le couvre-feu nocturne sera encore repoussé.

Cette batterie de mesures reste toutefois conditionnée par l’évolution de la situation épidémiologique et les avancées réalisées dans la campagne de vaccination. Et ce, pour assurer le retour à la vie normale qui passe par 80% d’adultes vaccinés pour atteindre une immunité collective, soulignent les sources du quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia.




Et de rappeler que, depuis le 1er juin, le gouvernement a décidé l’application de plusieurs mesures comprenant l’autorisation des rassemblements et l’autorisation des activités dans les espaces qui sont fermés pour moins de 50 personnes et les rassemblements et les activités dans les espaces qui sont ouverts pour moins de 100 personnes.

Ces mesures, qui ont également fixé à 75% la capacité d’accueil des moyens de transport public, ont concerné aussi l’autorisation d’ouverture des théâtres, salles de cinéma, centres culturels, bibliothèques, musées et monuments à hauteur de 50% de leur capacité. De même, ces mesures ont permis aux salles de fêtes d’opérer à hauteur de 50% de leur capacité d’accueil.




Ceci à condition que le nombre des personnes présentes ne dépasse pas 100 personnes. L’accès aux plages est autorisé avec le respect de la distanciation physique et l’ouverture des piscines publiques à hauteur de 50% de leur capacité d’accueil. Ces mesures, rappelle le quotidien, sont intervenues après la décision de la réouverture progressive des mosquées, en coordination avec les autorités sanitaires et les autorités administratives.

Et pour réussir la mise en œuvre de toutes ces décisions, les citoyennes et citoyens sont appelés à continuer à respecter totalement et rigoureusement l’ensemble des mesures préventives annoncées, notamment la distanciation physique, les règles d’hygiène et le port des masques de protection.