Le Maroc a entamé les préparatifs pour lancer l’opération «Marhaba 2021»

Covid-19: le flou entoure toujours l’opération «Marhaba 2021»




Pour le moment, le gouvernement est toujours en train de se concerter avec la commission scientifique. Si l’opération devait être organisée, ce serait sans doute à partir de début juillet. Auquel cas, un dispositif de sécurité sanitaire spécial sera mis en place, mais sans la quarantaine obligatoire.




La saison estivale approche, l’Europe s’apprête à ouvrir ses frontières extérieures et le Maroc ne tardera pas à en faire de même. Dans cette perspective, une question revient en force, surtout chez les MRE: l’opération Marhaba sera-t-elle organisée cette année ou pas?

Pour le moment, le gouvernement n’a pas encore tranché sur la question de savoir si cette opération de la traversée du Détroit par des millions de Marocains vivant en Europe aura effectivement lieu cette année, rapporte le quotidien arabophone Assabah.

En période normale, l’opération démarre officiellement le 16 juin, mais les préparatifs commencent déjà en mai. Cette année encore, c’est la Covid-19 qui dicte son propre agenda. Il n’en reste pas moins, relève le quotidien, que les services du gouvernement sont en train d’étudier la question.




Ceci avec une commission sanitaire. Citant des sources proches du dossier, Assabah indique que l’Exécutif écarte l’éventualité de l’annulation de l’opération pour la deuxième année consécutive. Il se pourrait toutefois qu’elle démarre avec deux semaines de retard, soit début juillet.

En même temps, il doit résoudre le casse-tête qui consiste dans l’organisation du transit, à travers le Détroit, d’un nombre important de Marocains Résident à l’Etranger dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire.

Selon la même source, le gouvernement écarte d’ores et déjà l’option d’une période de quarantaine obligatoire pour tout le monde. Cependant, il va sans dire qu’un dispositif de sécurité sanitaire sera mis en place à cet effet dans les ports de transit. Mais, malgré cela, le risque est toujours là.




C’est pour cela qu’avant de prendre une telle décision, il faudra encore de longues consultations. Le royaume du Maroc, estime le quotidien arabophone Assabah, ne peut à l’évidence pas se permettre de prendre le risque d’organiser une opération d’une telle envergure.

Ceci alors que la situation épidémiologique du pays n’est pas encore stable et que, malgré l’accélération de la cadence de la campagne de vaccination au royaume du Maroc, l’immunité collective ne sera sans doute pas acquise d’ici début juillet.

C’est manifestement pour cela que le gouvernement tarde à faire une déclaration sur le sujet. Dans tout ce flou qui entoure cette opération, tout ce que l’on sait, c’est que le royaume du Maroc va ouvrir de manière progressive ses frontières aériennes; il fera cela à partir du milieu de ce mois.




On sait aussi que, le 22 juin, le chef du gouvernement est invité à répondre à une question de politique générale devant la Chambre des conseillers sur ce sujet.

Pour le reste, se fiant à une dépêche publiée il y a quelques semaines par l’agence espagnole EFE, Assabah affirme que le gouvernement marocain a effectivement entamé les préparatifs de lancement de l’opération «Marhaba 2021».

En effet, poursuit le quotidien, la direction de la Marine marchande, qui relève du ministère de l’Equipement et du transport, a effectivement contacté les compagnies de transport maritime espagnoles, leur demandant de lui communiquer leur plan de traversées pour la période estivale. Mais, insiste le quotidien, aucune décision officielle n’a encore été prise, ni de ce côté du Détroit, ni dans l’autre.