Crise avec le Maroc: L’armée espagnole demande plus de moyens

Crise avec le Maroc : L’armée espagnole demande davantage de moyens




L’armée espagnole a demandé au gouvernement de coalition de gauche des moyens pour assurer les contrôles des frontières de Ceuta et Melilla ainsi que des autres îles en Méditerranée. Une requête inscrite dans un rapport rédigé, en pleine crise avec le Maroc, par la Direction des systèmes d’Information, des télécommunications et de l’assistance Technique relevant de l’armée de terre, indique Vozpopuli.




Le document sollicite «instamment de renforcer les télécommunications aux points stratégiques pour éviter des problèmes», en expliquant qu’«une mauvaise communication dans cette zone met en danger la souveraineté de ces territoires».

Le rapport exige «l’installation de trois mâts pour antennes dans les centres de communication dans des points stratégiques.

Ceci afin de préserver la souveraineté espagnole dans le Détroit et les îles Alhucemas, Vélez, la Gomera et Isabelle II». L’armée espagnole précise que la couverture de la zone est «difficile à contrôler». Ceci en raison de sa «nature géographique».




Aussi, il est «nécessaire» d’y installer des tours en vue de garantir une «bonne communication» dans la région. Le budget de l’installation des trois mâts s’élève, selon le document, à 130 000 euros.

En pleine crise avec le Maroc, le gouvernement de coalition de gauche a promis de doter l’armée espagnole de moyens pour «assurer la souveraineté espagnole sur Ceuta et Melilla».

Les formations de l’opposition de droite, Parti Populaire, Ciudadanos et Vox, ont également plaidé la cause des militaires. À rappeler que la marine espagnole a organisé, le 31 mai dernier, un exercice militaire à l’île Alhucemas.