France: CNews sanctionnée pour les propos d’Eric Zemmour visant les migrants mineurs

Le CSA sanctionne CNews pour les propos d’Eric Zemmour visant les migrants mineurs




Huit mois après avoir saisi le Conseil National de l’Audiovisuel (CSA) français, le groupe politique «Les Ecologistes – Grand Lyon» donnent enfin jeudi le résultat de l’affaire, à savoir une sanction de 200.000 euros à l’encontre de la chaine de télévision CNEWS, du groupe Canal +.




En cause, les propos du polémiste Eric Zemmour, chroniqueur de la chaîne, sur les mineurs étrangers en France qu’il n’hésite pas de qualifier à plusieurs reprises comme étant pour la «plupart» ou «tous» des «voleurs», des «violeurs» et des «assassins», relate en l’état le communiqué du Conseil National de l’Audiovisuel sur sa décision. S’ils ne le sont pas, rajoute Eric Zemmour, «il y en avait beaucoup qui le deviennent». Sans s’arrêter là il conclut que la France faisait face à une «invasion» à laquelle elle devait mettre fin.




Le CSA en tire comme conclusion que les propos, tenus à un «horaire de diffusion susceptible d’attirer des audiences significatives» par une «personne bénéficiant d’une large exposition médiatique», constituent une incitation à la haine pour des raisons de nationalité, et des stéréotypes «particulièrement infâmes (…) de nature à encourager des comportements discriminatoires à leur égard en raison de leur origine ou de leur nationalité.» Le CSA fonde sa sanction sur son devoir de veiller «à la protection de l’enfance et de l’adolescence.




Mais également au respect de la dignité de la personne dans les programmes mis à disposition du public par un service de communication audiovisuelle». La chaîne, elle, est condamnée pour manquement dans la maitrise de son antenne. L’affaire est en parallèle étudiée par le parquet de Paris pour «provocation à la haine raciale» et «injure à caractère raciste». Eric Zemmour a été condamné par le passé pour «injure et provocation à la haine», «exhortation implicite à la discrimination» et «provocation à a discrimination raciale».