Le Maroc et l’Espagne vont organiser le retour des saisonnières marocaines

Le Maroc et l’Espagne vont organiser le retour des saisonnières marocaines




Fin de l’incertitude chez plus de 12 000 saisonnières marocaines travaillant dans la cueillette des fraises et bloquées depuis le mois de mai à Huelva. Des sources du secrétaire d’État aux migrations en Espagne ont annoncé, ce lundi, avoir trouvé un accord avec les autorités marocaines pour permettre à ces femmes de regagner le royaume du Maroc, à partir du 15 juin.




Selon le journal espagnol El País, les trajets se feront du port d’Algésiras (Cadix) à Tanger Med en trois à quatre bateaux par semaine, rappelant le voyage dans l’autre sens ayant permis à ces saisonnières d’arriver en Espagne, malgré la fermeture des frontières maritimes entre les deux pays. Deux compagnies maritimes, Balearia et Intershipping, seront en charge des trajets en ferry, affrétés par les employeurs selon des informations fournies par des sources proches du secrétaire d’État aux Migrations.




Les billets doivent être payés par les saisonnières, selon l’accord stipulé avec les employeurs, qui prennent en charge le trajet aller et les trajets en bus du port jusqu’aux fermes. La même source indique que Le service de santé andalou a, quant à lui, commencé à vacciner les saisonnières il y a 15 jours. Ainsi, «celles qui ont déjà le vaccin monodose de Johnson&Johnson pourront voyager, tandis que les autres subiront un test PCR au préalable». Il sera pris en charge par les autorités andalouses.




Ceci à la demande des entreprises du secteur. Le journal El País ajoute que plusieurs départements ministériels ont été impliqués ces dernières semaines pour «éviter que la crise avec le Maroc puisse entraver ce retour décalé, avec des conséquences redoutées par les hommes d’affaires du secteur et les saisonnières elles-mêmes». Les organisations agricoles qui emploient ces femmes, et qui ont manifesté leur inquiétude face au blocage du retour et à ses éventuelles conséquences, ont salué cette décision.