Salé: 6 extrémistes interpellés pour escroquerie dans le but de financer des projets terroristes

Six extrémistes interpellés à Salé pour escroquerie dans le but de financer des projets terroristes




Six extrémistes ont été interpelés, lundi à Salé, par la brigade nationale de police judiciaire en coordination avec le service provincial de la police judiciaire de Salé. Les équipes de police ont agi après avoir reçu des informations précises de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).




Les individus ont été interpelés pour leur implication présumée dans la provocation d’accidents fictifs de la circulation dans le but d’escroquer des sociétés d’assurance et d’utiliser leurs gains pour financer des projets terroristes. Ils utilisaient des motos et des voitures pour provoquer des accidents fictifs et déclarer les sinistres aux sociétés d’assurance dans le cadre du principe «Al Faye Wa Al Istihlal».

Les perquisitions menées aux domiciles des prévenus ont permis la saisie d’une moto utilisée dans les accidents fictifs, de certificats médicaux et de leurs copies portant les noms des suspects et d’autrui, ainsi que les copies de procès-verbaux des accidents.




Les individus interpellés auraient, selon la Direction générale de la Sûreté nationale, pour but de financer des groupes terroristes pour l’atteinte grave à l’ordre public. Quatre des six personnes interpellées, qui sont âgées entre 23 et 39 ans, sont déjà connues des services de police et ont été détenues pour des affaires de terrorisme et d’extrémisme.

Un autre individu est également connu pour des crimes de trafic de drogue. Ont également été retrouvés chez eux des cartes mémoires, du matériel informatique, des publications à caractère extrémiste et de 9 comprimés psychotropes précise le communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale.




Les suspects ont été soumis à une enquête judiciaire sous la supervision du parquet chargé des affaires de terrorisme afin de déterminer l’ensemble des accidents fictifs de la circulation déclarés et les sommes d’argents perçues, ainsi que les liens de ces actes criminels avec les affaires de financement de terrorisme et de planification d’actes terroristes.

Cette affaire s’inscrit dans une série d’efforts des services de la sûreté nationale et de la surveillance du territoire dans le but de neutraliser les dangers de la menace terroriste et mettre en échec tous leurs projets et plans visant la sécurité et la stabilité du Royaume, conclut le communiqué.