Les MRE participent activement au développement socio-économique du Maroc

La diaspora, une niche d’investissements pour le royaume du Maroc




Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) participent activement au développement socio-économique du royaume du Maroc depuis de nombreuses années. Cet apport passe entre autres par les transferts de fonds réalisés par ces derniers, la valorisation de leur capacité humaine dans le pays.




Malgré la crise sanitaire et les prévisions pessimistes pour l’année 2020, les transferts des Marocains du monde ont connu un boom, soit une progression remarquable de 5 % pour 68 milliards de Dirhams en 2020.

En plus de leurs transferts, les Marocains résidant à l’étranger investissent au Maroc via le tourisme, fait part Arbouch de Policy Center For the New South (PCNS) dans son analyse.

En se rendant au Maroc comme des touristes, les Marocains résidant à l’étranger ont atteint en 2019, 45 % du total des arrivées de touristes, portant ainsi les recettes touristiques totales à 8 milliards de Dollars, soit une contribution d’environ 3 à 4 milliards de Dollars, rapporte Ecoactu. La Diaspora marocaine est une «13ᵉ Région».




Elle contribue également à l’établissement des relations commerciales et d’investissements entre le Maroc et leurs pays d’accueil. Ces mêmes MRE, ayant acquis d’énormes expériences dans les pays d’accueil, participent au développement entrepreneurial du royaume.

Pour les investissements, quatre canaux sont principalement exploités : les MRE épargnent leur économie une fois de retour au pays, soit, ce sont les familles qui investissent une partie des fonds reçus, ou les Marocains résidant à l’étranger qui investissent directement au royaume du Maroc ou encore les MRE qui favorisent les investissements d’autres personnes.

Des chiffres exacts et récents ne sont pas disponibles pour montrer l’augmentation de ces investissements dans le pays.




Mais ces transferts de fonds de la diaspora contribuent tout de même à combler le vide créé par « la fuite des cerveaux », ce phénomène qui handicape le développement du Maroc.

Conscient de la valeur que représente cette diaspora, le gouvernement marocain a instauré des mécanismes afin d’accompagner les initiatives d’investissement des Marocains résidant à l’étranger surtout dans d’autres secteurs que l’immobilier.

Il faut noter que le projet « 13ᵉ Région marocaine » donne aux Marocains du monde, l’accès aux différents services de la Confédération générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et a pour but principal, le développement d’un espace de mise en réseau associant la diaspora et les différents acteurs économiques du Maroc et les pays d’accueil.