Les précisions du Maroc sur la réouverture de ses frontières

Les précisions du Maroc sur la réouverture de ses frontières




Najlae Benmbarek, directrice de la diplomatie publique au sein du ministère des Affaires étrangères a fourni des précisions sur la réouverture des frontières marocaines, prévue le mardi 15 juin prochain.




« Pour sortir du Maroc, vers les pays de la liste A, la vaccination est obligatoire (sauf si les personnes vaccinées disposent d’une autorisation exceptionnelle).

Quant au test PCR, tout dépend des exigences des pays de destination. Il faut donc se conformer aux exigences des pays d’arrivée », a déclaré Najlae Benmbarek.

En d’autres termes, le test PCR est obligatoire au départ du Maroc si le pays de destination l’exige. « Si on ne peut pas venir d’un pays de la liste B, on ne peut pas y voyager non plus », a-t-elle indiqué.

Selon les explications de la directrice de la diplomatie publique au sein du ministère des Affaires étrangères, les touristes étrangers peuvent rentrer au Maroc cet été.




Car les conditions s’appliquent à toutes les catégories de la même manière.

Ressortissants marocains, étrangers établis au Maroc, citoyens des pays étrangers de la liste A, ou étrangers y résidents devront présenter un pass vaccinal (valide au bout de 4 semaines d’administration de la 2ᵉ dose du vaccin) et un test PCR négatif de moins de 48h.

Quant aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) venant de la liste B, « une autorisation préalable est nécessaire », a-t-elle ajouté, faisant savoir qu’elle est délivrée par les ambassades et consulats du royaume.

De plus, « il n’y aura probablement pas de vols directs à partir des pays de cette liste », a-t-elle précisé.




« Pour venir au royaume du Maroc, il faudra donc passer par un pays tiers, et avoir l’autorisation préalable pour motif impérieux.

Une quarantaine de 10 jours est exigée dans une structure non hospitalière », résume-t-elle. S’agissant des déplacements professionnels, « une autorisation pour motif impérieux ainsi que 10 jours d’isolement s’imposent aux Marocains résidant à Dubai », a précisé la responsable.

Quant aux frais de la quarantaine, ils seront à la charge des voyageurs.

Aussi, a-t-elle confirmé que seuls les ports opérationnels l’année dernière (Gènes en Italie et Sète en France) ont été reconduits cette année dans le cadre de l’Opération Marhaba 2021.




Quid des étudiants qui doivent faire leurs études à l’étranger ? « Pour les étudiants, ils pouvaient déjà voyager, même s’ils ne sont pas vaccinés.

Ils ont juste besoin de justifier cela auprès des autorités locales. Les études est un motif impérieux.

Les parents pourront les accompagner s’ils sont vaccinés », a dit Najlae Benmbarek, la directrice de la diplomatie publique au sein du ministère des Affaires étrangères.

Najlae Benmbarek a par ailleurs fait savoir que le département de Nasser Bourita (le ministère des Affaires étrangères) entend élaborer et publier un guide sur son site, lequel va contenir les précisions utiles sur la réouverture des frontières marocaines.