(Vidéo) Voici ce qu’il faut savoir sur le nouveau dispositif de la Royal Air Maroc

(Vidéo) Retour des MRE: tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau dispositif de la RAM




Au lendemain de l’annonce par Royal Air Maroc de la mise en place, sur hautes instructions royales, d’un dispositif exceptionnel pour l’acheminement des Marocains résidents à l’étranger, le PDG de la compagnie, Abdelhamid Addou a donné, ce lundi, une conférence de presse, à Casablanca, pour répondre aux nombreuses interrogations des journalistes.




Le patron de la compagnie aérienne nationale a d’emblée souligné le caractère «historique» et «exceptionnel» de cette opération inédite qui s’étalera entre le 15 juin et le 30 septembre 2021. 

Cette opération, a-t-il expliqué, se décline en trois grands axes. Le premier porte sur la mise en place d’un pont aérien extrêmement dynamique, qui va connecter le Maroc à plus de 80 pays durant cette période estivale.

Le deuxième axe concerne les tarifs qui ont été adaptés aux besoins de la communauté marocaine vivant à l’étranger.




Enfin, le troisième axe porte sur la reprogrammation des vols. 

«Nous avons augmenté, de manière substantielle, les vols sur certaines villes, où les MRE sont fortement présents», a détaillé Abdelhamid Addou, qui cite, parmi les nouvelles lignes, Casablanca-Naples, Nador-Francfort, Fès-Amsterdam, Marrakech-Barcelone, ou encore Nador-Dusseldorf.

«À Fès, nous avons mis en place une base aérienne, avec des vols spéciaux, pour permettre aux MRE originaires de cette région, de rentrer dans les meilleures conditions», a précisé le PDG de RAM.




Pour assurer un maximum de vols, la compagnie a procédé à l’augmentation du nombre de sièges disponibles, pour atteindre plus de 3 millions de sièges dédiés à ce dispositif.

«Nous avons augmenté notre capacité en siège de 50% pour cette opération, et nous avons affrété huit avions additionnels, selon le même cahier des charges et les mêmes normes de sécurité auxquels nous sommes habitués depuis des années», a révélé Abdelhamid Addou.

Les 8 avions affrétés permettront de mobiliser 600.000 sièges supplémentaires.




«Il n’y a pas eu de réflexion sur le manque à gagner pour la compagnie»

Au sujet de la nouvelle grille tarifaire, Abdelhamid Addou a souligné que tous les acteurs du secteur aérien, qu’ils soient publics ou privés, se sont réunis, dimanche 13 juin, et ont tous fait un effort pour répondre aux instructions royales et trouver le bon package.

«Tout seul, nous n’aurions pas pu mettre en place cette opération», a affirmé le PDG de RAM. 

Ce dernier a précisé au passage que la compagnie a dû «sacrifier» certaines routes cet été « pour nous focaliser davantage sur les liaisons les plus empruntées par les MRE ». «Le fait de restructurer notre programme nous a permis d’améliorer un certain nombre de critères économiques.




Ceci pour pouvoir proposer des conditions intéressantes», a expliqué le Président Directeur Général de la compagnie aérienne Royal Air Maroc Abdelhamid Addou. 

Interrogé sur le manque à gagner pour la compagnie, dont les comptes ont été soumis à rude épreuve depuis le déclenchement de la pandémie, le Président Directeur Général de Royal Air Maroc a mis l’accent sur le caractère social et d’intérêt public de cette opération: «nous sommes une compagnie nationale, accompagnant une stratégie nationale, mobilisée pour une opération exceptionnelle, sociale.

Il n’y a pas eu de réflexion sur le manque à gagner», a affirmé Abdelhamid Addou.




Des dates déjà saturées

À peine le dispositif de la RAM annoncé, hier dimanche 13 juin 2021, en fin d’après-midi, le site de réservation de la compagnie a été pris d’assaut par les MRE, provoquant une panne du site web de la compagnie pendant plus d’une heure, vite rétabli. 

Le transporteur national a enregistré, en quelques heures, près de 120.000 réservations, et certaines liaisons sont déjà saturées. C’est le cas des vols Casablanca-Paris du 13 au 31 août, déjà entièrement vendus.

Les dates qui précèdent l’Aïd Al Adha sont également très demandées. «Il se pourrait qu’un certain nombre de nos concitoyens ne puissent pas trouver des billets à certaines dates précises.




Puisque beaucoup de billets ont été vendus sur certaines routes, notamment sur l’axe Casablanca-Paris», a admis le PDG de la RAM. 

Pour ce qui est, enfin, des MRE qui ont acheté leur billet avant l’annonce de la nouvelle grille tarifaire, le patron de RAM a indiqué qu’il est possible d’annuler ce billet contre un avoir, et d’acheter ensuite un nouveau billet. Seulement, précise-t-il, «il se peut que le client ne trouve pas de sièges libres aux mêmes dates».

De plus, cet avoir ne pourra pas être utilisé dans le cadre de l’opération spéciale qui se prolongera jusqu’au 30 septembre, mais logiquement à partir du 1er octobre 2021.