Covid-19: appels à produire des vaccins au Maroc

Covid-19: des appels à produire des vaccins marocains




La nécessité de développer et de fabriquer un vaccin anti-Covid-19 au niveau des laboratoires marocains a été fortement relevée par des spécialistes de la santé et de la recherche biomédicale dans le Royaume.




L’initiative de développement et de fabrication de vaccins anti-Covid-19 au Maroc a été fortement soulevée et soulignée par les participants à une rencontre scientifique tenue sous le thème «Quelle stratégie post-Covid-19: vers le développement d’un vaccin humain au Maroc?».

Cette initiative permettra au marché marocain de disposer de ces vaccins humains dans de meilleures conditions, notamment en matière de coût et de délais, et d’ériger le Maroc en un «pôle biotechnologique aux plans régional et continental». Il est nécessaire de développer un vaccin anti-Covid-19 par les laboratoires marocains, d’après le directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Azeddine Ibrahimi.




Selon le quotidien arabophone Assabah qui se penche sur ce sujet, le professeur Azeddine Ibrahimi a assuré que «le royaume du Maroc est en mesure de développer un tel médicament, malgré le coût onéreux du processus». Et pour concrétiser cette ambition nationale, le Pr Ibrahimi a mis en exergue le partenariat et la coopération entre les scientifiques, les chercheurs et les entreprises pharmaceutiques au royaume du Maroc.

Lors de la même rencontre, poursuit le quotidien, le directeur du laboratoire de biotechnologie a rappelé les trois approches déployées par le royaume du Maroc pour contrer la propagation du nouveau coronavirus Covid-19. Il s’agit, a-t-il dit, de la stratégie non médicale.




Elle est basée essentiellement sur le respect des mesures de prévention et des gestes barrières, le protocole sanitaire adopté par le pays et la campagne de vaccination. Ce qui a permis au pays de concrétiser progressivement les objectifs de stabilité de la situation épidémique.

Lors de cette rencontre scientifique, organisée en partenariat avec la Société marocaine de médecine d’urgence et la Société marocaine de réanimation, d’anesthésie et de traitement de la douleur, des experts et des spécialistes de Corée du Sud, des Etats-Unis d’Amérique, de France, d’Egypte, d’Arabie saoudite, du Nigéria et du Maroc ont braqué les projecteurs sur la biotechnologie dans le développement et la fabrication de vaccins.