France: un député franco-marocain interpelle le gouvernement sur les vaccins non reconnus

France : M’Jid El Guerrab interpelle le gouvernement sur les vaccins non reconnus




Le député franco-marocain M’Jid El Guerrab a interpellé le gouvernement français au sujet de la situation des Français établis à l’étranger qui ne peuvent retourner dans l’hexagone car vaccinés par des vaccins anti-Covid qui ne sont pas reconnus en France, comme Sinopharm, pourtant validé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), mais pas par l’Agence européenne du médicament.




Le député a incité l’exécutif à leur trouver rapidement une solution. Dans le cadre de la semaine de contrôle du gouvernement, l’Assemblée nationale française a examiné l’impact des mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire sur la santé et l’espérance de vie des Français. À cette occasion, M’Jid El Guerrab, député de la neuvième circonscription des Français établis à l’étranger, a interpellé le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran.




Pour El Guerrab, ces Français sont protégés contrel la Covid là et ne doivent pas être discriminés pour avoir suivi les instructions du gouvernement. Plus tôt, les Français résidant au Maroc ont interpellé leur gouvernement sur le même sujet, soulignant le paradoxe qu’un vaccin soit reconnu parl l’OMS mais pas en France. À ce jour, seuls quatre vaccins sont autorisés dans le pays, à savoir Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen.