Le Maroc, médiateur dans le conflit israélo-palestinien?

Le Maroc, médiateur dans le conflit israélo-palestinien?




Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, était en visite au Maroc. Dans le royaume comme à l’étranger, la surprise était totale. Serait-ce le début d’une médiation marocaine dans le conflit israélo-palestinien ?




C’est le parti politique marocain « Parti de la justice et du développement » qui a donné l’information dans un communiqué, précisant que la visite a été effectuée à l’invitation de Saad Eddine El Othmani, secrétaire général du parti et chef du gouvernement.

Mais, la visite ne s’inscrit pas que dans le cadre des activités du parti. Elle avait aussi un caractère officiel. La preuve en est que le chef du Hamas, en prenant la parole, a d’abord rendu hommage au roi Mohammed VI et a annoncé que cette visite se déroule sous l’égide du Souverain. Mieux, la délégation du Hamas a eu plusieurs rencontres avec des officiels et des hommes politiques marocains.




Notamment avec les présidents des deux chambres du parlement et les chefs des partis politiques. En clair, la visite du chef du Hamas avait pour objectif d’engager la médiation du royaume du Maroc entre le Hamas et Israël. Faut-il le rappeler, Ismaël Haniyeh avait vertement critiqué la reprise en décembre des relations entre le royaume du Maroc et Israël.

Ce déplacement inattendu des dirigeants du Hamas s’expliquerait donc par le fait que le royaume du Maroc a toujours soutenu la cause palestinienne avec l’onction du roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, qui avait réaffirmé sa position à l’occasion de la reprise des relations avec Israël.




À savoir que « la solution à deux États et les négociations entre les parties palestinienne et israélienne sont la seule voie pour parvenir à une solution définitive, durable et globale à ce conflit ». Le Souverain a réitéré cette position dans son message de félicitations au nouveau Premier ministre israélien, Naftali Bennett.

À noter que le roi Mohammed VI a offert un dîner à la délégation du bureau politique du Hamas. Par ailleurs, Ismaël Haniyeh aurait également eu une séance avec le patron de la DGED*, Yassine El Mansouri, et le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. Autant de signes qui semblent confirmer une médiation marocaine.

*La DGE, (Direction Générale des Études et de la Documentation) est un service de renseignements et de contre-espionnage au Maroc