Le Maroc se prépare à l’afflux de touristes israéliens

Comment le royaume du Maroc se prépare-t-il à l’afflux historique des touristes israéliens?




Le royaume du Maroc s’organise pour accueillir plus de 200 000 touristes israéliens. La normalisation des relations diplomatiques entre le royaume et l’État hébreu a suscité un grand intérêt dans les deux pays.




Formations techniques au profit des professionnels du tourisme sur la culture juive et l’histoire du patrimoine juif marocain, séminaires… Le Maroc s’active pour l’accueil des touristes israéliens d’origine marocaine.

À Essaouira, Marrakech et Fès, la saison touristique se prépare.

Des préparatifs qui interviennent après le lancement des vols directs entre Tel Aviv et Rabat, dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord tripartite entre le royaume du Maroc, les États-Unis et Israël. Par le passé, le royaume accueillait 50 000 touristes israéliens chaque année.




Notamment lors des fêtes religieuses juives. Ce nombre va augmenter pour atteindre 200 000 cette année. Nadia Fettah Alaoui, ministre du tourisme avait fait cette annonce lors de son passage sur la chaîne de télévision israélienne Kan.

Pour faire face à cet afflux de touristes israéliens, l’association Maimouna a lancé des formations techniques au profit des guides touristiques.

Il est question de leur faire connaître la culture juive et l’histoire du patrimoine juif marocain. À Tanger, le ministère du Tourisme et l’Institut international du tourisme de la ville ont organisé des formations qui ont démarré dimanche 20 juin.




En tout, 20 guides sélectionnés à Fès, à Rabat, à Marrakech et à Essaouira et transférés à Tanger vont bénéficier d’une formation dans le domaine du tourisme pour une durée de six mois. D’autres initiatives ont été également lancées dans la ville ocre.

Zoubir Bouhout, un expert dans le domaine du tourisme, a fait savoir qu’un groupe de guides a reçu des formations sur la culture et sur le patrimoine juifs.

Le Conseil régional du tourisme de Souss-Massa s’est inscrit dans la dynamique en organisant des séminaires au profit des spécialistes du secteur.