La résolution de l’Europe qui accable le Maroc renforce la crise avec l’Espagne

La résolution de l’Europe qui accable le Maroc renforcent la crise avec l’Espagne




Le vote de la résolution de l’Union européenne condamnant le Maroc qui aurait laissé entrer en masse des migrants à Ceuta les 17 et 18 mai, font craindre une réaction du royaume et ne contribuent pas à apaiser les tensions avec l’Espagne.




« Le Conseil européen condamne et rejette toute tentative de pays tiers d’instrumentaliser les migrants à des fins politiques », peut-on lire dans la déclaration préparée par les dirigeants de l’UE pour soutenir à nouveau l’Espagne contre le Maroc dans la crise migratoire de Ceuta. Même si l’UE ne mentionne pas les pays tiers auxquels elle fait référence, il est évident que le message est adressé au Maroc, soupçonné d’avoir laissé des migrants entrer en masse à Ceuta en mai dernier.




Cette déclaration fait suite à la résolution adoptée le 10 juin par le parlement européen contre le royaume du Maroc. Les eurodéputés ont condamné le royaume pour avoir utilisé des mineurs comme une arme politique dans la crise avec l’Espagne, écrit le site « ceuta actualidad ». Cette nouvelle résolution de l’Europe contre le royaume du Maroc ne sera pas sans conséquences sur le dénouement de la crise avec l’Espagne. On pourrait s’attendre à de nouvelles réactions du royaume du Maroc.




Ce qui risque encore de retarder la reprise de la coopération entre le royaume du Maroc et l’Espagne et entraver le retour des migrants de la ville occupée de Ceuta au royaume du Maroc. Des centaines de migrants continuent d’errer dans les rues de la ville occupée, d’autres sont pris en charge dans des centres qui sont déjà bien surpeuplés. Les autorités locales, qui sont dépassées par la situation, ont appelé le gouvernement central à trouver une solution rapide à ce problème.