Le Maroc suspend sa coopération policière avec l’Allemagne

Le Maroc suspend sa coopération policière avec l’Allemagne




Pas d’amélioration en vue pour les relations entre le royaume du Maroc et l’Allemagne. Les autorités marocaines viennent d’annoncer avoir interrompu toute coopération policière avec leurs homologues allemands.




Cette décision a été confirmée par le patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Habboub Cherkaoui. «Il n’y a aucune coopération en matière de sécurité avec l’Allemagne», a-t-il affirmé, précisant que la coopération avec l’Espagne continue malgré la crise diplomatique de ces dernières semaines, prévenant toutefois qu’elle était «menacée».

Les relations avec l’Allemagne se sont détériorées avant une rupture au mois de mars dernier. Ceci après la suspension par le royaume du Maroc de tout contact avec l’ambassade du Maroc à Rabat suite à des «malentendus profonds» sur des «questions qui sont fondamentales pour le Royaume du Maroc».




C’est la première fois que le Maroc suspend sa coopération sécuritaire avec un pays européen en 7 ans. En 2014, le Royaume avait suspendu pendant plusieurs mois sa coopération judiciaire avec la France suite à la convocation par la justice française d’Abdelatif Hamouchi, patron de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

La même année, le Maroc avait protesté auprès de l’Espagne suite à l’interception près de la ville de Sebta du yacht dans lequel se trouvait le roi Mohammed VI. Le ministre de l’Intérieur de l’époque, Jorge Fernández Díaz, avait été contraint de présenter des excuses, de même que le Chef de la Guardia Civil de Ceuta.