(Vidéo) Décès de Abdelmounaim El Jamaï, un des pionniers de la chanson marocaine

(Vidéo) Décès de Abdelmounaim El Jamaï, un des pionniers de la chanson marocaine




Le monde de la musique marocaine est en deuil. L’artiste-chanteur, Abdelmounaim El Jamaï, est décédé dimanche à Rabat des suites d’une longue maladie. Il avait 73 ans.




Abdelmounaim El Jamaï nous a quittés. Né en 1948 à Salé, le défunt était reconnu comme l’un des pionniers de la chanson marocaine moderne. Après un passage de cinq ans au Conservatoire de musique où il appris à jouer du Luth, il débute sa carrière en interprétant de grands classiques de stars de la chanson arabe, dont Abdelhalim Hafez.

La chanson « Nihaya », composée par Feu Mohamed Iraqui et arrangée par Feu Hamid Benbrahim, a marqué le début de son ascension artistique en 1968. « Ja Fi al Miaad » une autres de ses célèbres chansons a marqué sa longue carrière artistique de plus de cinq décennies.




Et durant laquelle il avait également excellé dans le « zajal » et la « qassida ». Un grand hommage a été rendu en mai 2016 par la Radio nationale au défunt qui comptait à son actif un riche répertoire de chansons inoubliables, dont « Ja Fi al Miaad », « Chafiya Bi Ayoun Kbar », « Ya Alam Chouf », « Machi Dak Zine » et « Nadit Alik ». 

Feu Abdelounaim El Jamaï a aussi été décoré par Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Ouissam Al Moukafâa Al Wataniya de 3ème classe (Officier) en août 2016. Les funérailles du défunt ont eu lieu dimanche au cimetière Sidi Messaoud à Hay Riyad, après la prière d’Addohr.