L’Espagne inquiète d’un transfert d’une base de la marine américaine au Maroc

L’Espagne inquiète d’un éventuel transfert d’une base de la marine américaine au Maroc




L’Espagne est inquiète au sujet d’un éventuel transfert de la base militaire américaine de Rota au Maroc. L’accord militaire entre les États-Unis et le voisin du Nord sur l’occupation de cette base sur la côte atlantique dans le Sud-Ouest de l’île ibérique est venu à expiration cette année.




Vives inquiétudes chez le voisin du Nord. Citant des sources espagnoles, la chaîne de télévision israélienne i24News rapporte que « le gouvernement de Pedro Sanchez est extrêmement préoccupé par l’éventuel transfert de la base militaire américaine de Rota au Maroc ».

Une éventualité liée au fait que « les bases militaires américaines en Espagne ne sont plus aussi stratégiques qu’elles l’étaient auparavant à l’époque de la guerre froide ». De plus, les menaces terroristes croissantes dans la région du Sahel et du Sahara constituent une préoccupation majeure pour les États-Unis et leurs alliés européens.




Battu militairement en Irak et en Syrie, le groupe État islamique gagne en influence dans ces régions africaines. L’exercice maroco-américain « African Lion 2021 » s’est d’ailleurs déroulé cette année dans la région nord-ouest du continent. Une région fortement menacée par des extrémistes.

Certains experts estiment que l’évolution du paysage régional peut contraindre les États-Unis à changer de stratégie en redéployant leurs moyens militaires pour faire face aux multiples défis venant de la région du Sahel. D’où, l’éventualité du transfert de la base militaire américaine de Rota au royaume du Maroc.