L’Istiqlal interroge le gouvernement sur la «récupération» de Sebta et Melilla

L’Istiqlal interroge le gouvernement sur la «récupération» de Sebta et Melilla




Alors qu’il a réitéré ses revendications historiques en plein crise entre le Maroc et l’Espagne, en juin dernier, le parti de l’Istiqlal a appelé, lundi, le gouvernement à présenter les mesures entreprises dans le cadre de la «gestion du dossier de Ceuta et Melilla occupées».




Profitant de son intervention, lors d’une séance consacrée à l’examen du bilan de l’exécutif, Noureddine Modiane, président du groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme a ainsi demandé au cabinet d’El Othmani de présenter «les mesures entreprises pour récupérer les deux villes marocaines occupées et leurs îles affiliées».

L’élu a ainsi rappelé «la crise que le gouvernement espagnol a créée en recevant le chef du Polisario sous une fausse identité, en violation des conventions et normes internationales». «Il y a la logique de coexistence et de coopération qui nous lie à notre voisin du nord, l’Espagne, historiquement et géographiquement.




Elle ne peut pas se faire au détriment de notre souveraineté et de notre intégrité territoriale», a-t-il réitéré. Le 3 juin dernier, lors d’un webinar organisé, jeudi, par la Fondation Fkih Tetouani, Noureddine Modiane a abordé cette même question, en appelant à «récupérer» Ceuta et Melilla, qu’il a qualifiées de «villes occupées par l’Espagne».

«Nous affirmons que le moment est venu pour reprendre Ceuta et Melilla occupés, ainsi que les îles Zaffarines et celles qui leur sont associées (en Méditerranée)», a déclaré l’élu, en estimant qu’«il est temps d’aborder un ensemble de dossiers avec l’Espagne», alors que les deux pays traversaient l’une des pires crises diplomatiques.