Des enfants marocains exploités sexuellement en Espagne

Des enfants marocains exploités sexuellement en Espagne




La police espagnole pourchasse un réseau de prostitution et d’exploitation sexuelle d’enfants dirigé par des Marocains. Ses membres ont été identifiés, mais ils ont pris la fuite pour se réfugier dans d’autres pays européens.




La police espagnole a eu beaucoup de mal à pourchasser un réseau de prostitution et d’exploitation sexuelle d’enfants dirigé par des Marocains qui ont pris la poudre d’escampette.

Le quotidien arabophone Assabah rapporte que le tribunal des mineurs de Malaga a récemment ordonné d’inspecter des maisons closes détenues par ce réseau.

Par ailleurs, la police a arrêté un Marocain accusé d’agression sexuelle sur une fillette de 12 ans à Marbella, tandis que les recherches sont toujours en cours pour interpeller ses complices. Les services de sécurité ont toutefois reçu des renseignements confirmant la fuite des membres du réseau vers d’autres pays européens.




C’est la méthode employée par les membres de cette organisation criminelle quand la police arrive à les identifier. Sauf que ces proxénètes ne quittent pas le territoire sans recruter, sur place, d’autres complices, dont la majorité sont des mineurs marocains.

Les investigations de la police espagnole ont permis de découvrir que le réseau marocain s’adonnait au détournement de filles mineures pour les exploiter dans la prostitution et le tournage de films pornographiques.

Ils font, pour cela, appel à des intermédiaires chargés d’attirer les enfants en leur proposant de l’argent.




Le quotidien Assabah rapporte que ces intermédiaires leur donnent ensuite de la drogue et leur montrent des vidéos pornographiques avant de les filmer, à leur insu.

Malheureusement, la justice espagnole a eu du mal à inculper les suspects, notamment le chef du réseau qui avait violé une fille avant de lui proposer de l’argent pour la convaincre de tourner des films pornographiques.

Du coup, suite à cet échec, les services de sécurité se sont retrouvés dans l’embarras face aux protestations des associations européennes de protection de l’enfance.




Il faut rappeler, toutefois, que la police espagnole avait arrêté un chef de bande qui a été condamnée à huit ans de prison pour agression sexuelle sur des enfants.

Plusieurs de ses complices ont de même été arrêtés dans plusieurs villes, notamment à Barcelone, Tortosa et Valence où la police a saisi, chez eux, des CD et des photos pornographiques.

Face à la multiplication des réseaux de prostitution et d’exploitation sexuelle d’enfants en Espagne, Interpol est entrée en lice pour pourchasser un Marocain soupçonné de diriger un réseau international produisant, dans plusieurs pays dont le Maroc, des films pornographiques mettant en scène des enfants.