Kénitra: un gendarme et son complice arrêtés pour trafic de cocaïne

Kénitra: un gendarme et son complice arrêtés pour trafic de cocaïne




La police judiciaire relevant de la sûreté régionale de Kénitra a arrêté, mardi dernier, un gendarme soupçonné d’être à la tête d’un réseau de trafic de cocaïne. Démasqué par des éléments de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), il a fallu faire usage de herses de police pour immobiliser son véhicule.




Selon le quotidien Assabah du vendredi 16 juillet, la police judiciaire de Kénitra, et sur la base d’informations précises qui lui ont été fournies par des éléments de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a arrêté mardi dernier un gendarme, chef d’un réseau de vente de cocaïne, et son complice.

D’après Assabah, il a fallu à la PJ une longue course poursuite sur le tronçon autoroutier Mnassra-Kénitra, avec usage de herses pour faire éclater les pneus du véhicule des fugitifs, pour intercepter le suspect, après qu’il a refusé d’obtempérer à un barrage de police.

Les deux trafiquants de drogue ont été finalement immobilisés, en plus d’être pris en flagrant délit.




En effet, les policiers ont saisi dans leur véhicule quelque 400 grammes de drogues dures, des matières plastiques servant à confectionner les doses de cocaïne en capsules, une importante somme d’argent en liquide et une dizaine de smartphones.

De même, lors de la perquisition d’un domicile à Témara utilisé par les deux complices, la PJ a mis la main sur quelques grammes de drogues dures, ainsi qu’une balance électronique, outil incontournable des dealers professionnels.

Le gendarme arrêté travaille à Dar AS-Sikkah à Salé, mais était soupçonné ces derniers temps par la DGST de se livrer à un trafic de drogue. C’est suite à une filature lors d’une virée qu’il a faite à Tanger que ces soupçons ont été avérés.




D’où le barrage de police qui l’attendait aux environs de Kénitra et qu’il a tenté de forcer pour prendre la fuite. Le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Kénitra s’est rendu sur les lieux pour faire un constat.

Il a ainsi ordonné le placement en garde à vue des deux trafiquants et fait remorquer leur véhicule aux pneus et vitres éclatés vers la fourrière.

Ce véhicule a été identifié comme appartenant à une société de location de voitures sise à Rabat, dont le représentant a été informé de l’incident. Assabah ajoute que la cocaïne saisie a été remise à la douane, alors que la PJ de Kénitra a informé la brigade régionale de la gendarmerie de l’arrestation de l’un de ses éléments pour trafic de drogue.