Covid-19: les services de santé prévoient des scénarios noirs après l’Aïd al-Adha

Covid-19: les services de santé prévoient des scénarios noirs après l’Aïd al-Adha




Les déplacements intervilles s’amplifient à l’approche de l’Aïd Al-Adha, avec des encombrements monstres dans les gares ferroviaires et les gares routières. Les autorités craignent l’arrivée d’une troisième vague du Covid-19, avec son variant Delta qui est 50% plus contaminant que les autres.




Les déplacements massifs des voyageurs vers plusieurs destinations du royaume se poursuivent avec plus d’intensité au moment où le nombre des contaminations aux variants du Covid-19 connaît une hausse depuis un mois.

Le quotidien arabophone Assabah rapporte que l’on a enregistré, dimanche dernier, 2.150 cas confirmés en 24 heures, qui s’ajoutent aux 15.000 cas actifs dont 505 sont en réanimation.

Encore faut-il préciser que l’on a dénombré 16 décès, soit une augmentation de 110% par rapport au bilan du samedi dernier.

Les services concernés sont très inquiets et prévoient que le Maroc batte un triste record de contaminations (3.000 cas par jour) et du nombre des décès, deux semaines après l’Aïd Al-Adha.




Il faut savoir que quinze jours constituent le délai d’incubation (période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes) du coronavirus covid-19.

De ce fait, le ministère de la Santé craint que cette vague, prévue après la fête du mouton, ne provoque un effondrement du système sanitaire notamment en matière de lits de réanimation.

D’autant plus que les campagnes de communication et de sensibilisation sur la propagation du covid-19 ne semblent pas dissuader un grand nombre de citoyens qui se comportent comme si le virus a été, définitivement, jugulé par la vaccination.

Le quotidien Assabah rapporte que sans un renforcement des contrôles et une verbalisation sévère des contrevenants qui ne respectent pas les mesures préventives, il est certain que le pays court vers une vague dévastatrice avec le variant Delta.




D’autant que l’immunité collective est encore loin d’être atteinte malgré la course contre la montre des pouvoirs publics pour vacciner l’ensemble des citoyens surtout après la réception de doses supplémentaires du vaccins Sinopharm.

Force est de constater qu’avec l’approche de l’Aïd Al-Adha, les appels du ministère de la Santé n’ont pas réussi à éviter les rassemblements massifs qui causent la propagation du virus.

Tout comme les mesures prises par le ministère de l’Intérieur n’ont pas été efficaces après le déferlement des vagues de voyageurs de/ et vers toutes les régions du royaume du Maroc.

Il suffit de se rendre, en ce début semaine dans la gares ferroviaires, les gares routières ou les stations de taxis pour découvrir un encombrement monstre qui n’augure rien de bon en matière de sécurité sanitaire.