Logiciel espion Pegasus: le numéro d’Emmanuel Macron n’a jamais été ciblé

Logiciel espion Pegasus: « Le numéro d’Emmanuel Macron n’a jamais été ciblé »




Shalev Hulio, PDG de la société israélienne NSO, assure que les numéros du roi Mohammed VI, du président Emmanuel Macron et du directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’ont jamais été ciblés à l’aide du logiciel espion Pegasus. Des allégations qui remettent en cause les résultats de l’enquête menée par le consortium international créé par Forbidden Stories.




« Nous pouvons confirmer qu’au moins trois noms dans votre enquête : Emmanuel Macron, le roi Mohammed VI et [Le DG de l’OMS] Tedros Ghebreyesus – ne sont pas, et n’ont jamais été, des cibles ou sélectionnés comme cibles des clients du Groupe NSO », a déclaré Shalev Hulio, assurant que la liste divulguée de 50 000 numéros n’est pas une liste de numéros sélectionnés pour la surveillance à l’aide de Pegasus.

Dans une correspondance adressée à un partenaire du projet Pegasus, Thomas Clare, un des avocats de la société israélienne NSO a apporté un éclairage sur la question.

« Il s’agit d’une liste de numéros que n’importe qui peut rechercher sur un système open source pour des raisons autres que la surveillance à l’aide de Pegasus. Le fait qu’un numéro apparaisse sur cette liste n’indique en aucun cas si ce numéro a été sélectionné pour la surveillance à l’aide de Pegasus », a-t-il expliqué.