Gibraltar veut rétablir les routes maritimes et aériennes avec le Maroc

Gibraltar veut rétablir les routes maritimes et aériennes avec le Maroc




Gibraltar entend rétablir les routes maritimes et aériennes avec le royaume du Maroc. Dans ce sens, les autorités affirment avoir entamé des discussions avec le royaume du Maroc.




L’exclusion de l’Espagne de l’opération Marhaba 2021 a mis en difficulté Gibraltar et les citoyens marocains qui y résident. Ces derniers ne peuvent pas se rendre au royaume du Maroc depuis le Rocher en raison de la pandémie de Covid-19.

Pour résoudre ce problème, une réunion a eu lieu entre Vijay Daryanani, ministre des Affaires, du Tourisme, des Transports et du port de Gibraltar et Ali Doussi, représentant de l’Association de la communauté marocaine, rapporte le média espagnol Vozpopuli.

Le ministre a exposé les démarches entreprises par le gouvernement de Gibraltar. Celui-ci négocie avec la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) et d’autres sociétés.




Ceci afin de « rétablir les liaisons de transport ». Selon le ministre, son gouvernement poursuit ses efforts afin de rétablir les routes maritimes et aériennes avec le Maroc. « La communauté marocaine fait partie intégrante de la famille de Gibraltar », a-t-il déclaré.

Cette année, le royaume du Maroc a exclu les ports espagnols de l’opération Marhaba, une opération annuelle qui marque le retour de près de 3 millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc pour y passer les vacances d’été.

Une exclusion qui affecte les ports d’Algésiras, de Tarifa, de Malaga, de Motril, d’Almeria, d’Alicante, de Ceuta et Melilla.