Le parti d’extrême droite Vox ne veut plus d’imams marocains à Sebta

Le parti d’extrême droite Vox ne veut plus d’imams marocains à Sebta




Le parti d’extrême droite Vox a présenté une proposition de loi à l’Assemblée pour demander le remplacement de tous «les imams payés par le Maroc» par d’autres «entièrement espagnols». C’est l’amendement que la formation a fait à la proposition du MDyC de déclarer Santiago Abascal «persona non grata».




«L’un des faits marquants dans notre ville est que presque tous les imams sont engagés par le ministère marocain des Affaires religieuses», a fait observer le parti Vox qui, pour changer cette donne, a demandé le remplacement des imams «payés par le Maroc» par d’autres «désignés par des organisations entièrement espagnoles et indépendantes d’autres pays».

Pour la formation, il est plus important de débattre de cette question «qui suscite de plus en plus d’inquiétude parmi les habitants de Ceuta», que de parler du président national de son parti.

C’est pourquoi Vox a déposé un amendement de remplacement de la proposition du MDyC de déclarer Santiago Abascal «persona non grata», informe El Faro de Ceuta.




Vox avait déjà averti que son président Abascal se rendra à Ceuta chaque fois qu’il le faudra «pour prouver aux habitants de Ceuta qu’il y a des personnes à Madrid qui tiennent compte de leurs problèmes et défendront la souveraineté espagnole de la ville».

Lors de sa dernière visite dans la ville autonome, le président de Vox avait dénoncé l’existence d’hommes politiques et certains citoyens de Ceuta qui «servent les intérêts du Maroc, tant par action que par omission».

La proposition présentée par MDyC, dont les débats ont été suspendus et reportés à l’Assemblée après que le porte-parole de Vox, Carlos Verdejo, a qualifié les députés de Caballas et de MDyC de « pro-marocains », devraient avoir lieu dans les prochains jours.