(Vidéo) Paris: des kabyles, avec le drapeau marocain, remercient le Roi Mohammed VI

(Vidéo) Paris: des kabyles, brandissant le drapeau marocain, remercient le Roi Mohammed VI




Lors d’une manifestation organisée contre le pouvoir algérien organisée ce dimanche 25 juillet, place de la République à Paris, des militants du MAK ont brandi le drapeau marocain, et salué la récente déclaration de l’ambassadeur du Royaume à l’ONU, Omar Hilale, qui a évoqué le droit du peuple kabyle à l’autodétermination.




Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit des militants kabyles exprimer, sous des applaudissements nourris, leurs remerciements au Maroc, Roi, gouvernement et peuple, en évoquant une déclaration récente de l’ambassadeur Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU à New York.

Intervenant lors d’une réunion virtuelle du Mouvement des Non-Alignés (MNA), jeudi 15 juillet 2021, Omar Hilale avait reproché à l’Algérie de s’ériger «en fervent défenseur du droit à l’autodétermination, et de refuser ce même droit au peuple kabyle, l’un des peuples les plus anciens d’Afrique, qui subit la plus longue occupation étrangère».

«L’autodétermination n’est pas un principe à la carte. C’est pourquoi le vaillant peuple kabyle mérite, plus que tout autre, de jouir pleinement de son droit à l’autodétermination», avait ajouté le diplomate marocain.

Lors de son passage à l’émission «Grand Format Le360», Ferhat Mhenni, président du Mouvement d’autodétermination kabyle (MAK) s’est longuement arrêté sur le différend qui oppose les Kabyles au régime militaire algérien.

Le président du MAK a par la même occasion tenu à remercier le Maroc pour l’intervention de Omar Hilale à l’ONU, au cours de laquelle l’ambassadeur du Royaume a dit ses quatre vérités au régime d’Alger concernant la question kabyle et sur l’autodétermination de la Kabylie.

« Je remercie Sa Majesté, le Roi du Maroc, pour avoir permis cette déclaration qui fera date (…). Rien ne sera comme avant avec une telle déclaration », a affirmé Ferhat Mhenni.