Des migrants franchissent la frontière séparant Melilla du Maroc

Des migrants parviennent à franchir la frontière séparant Melilla du Maroc




La clôture frontalière séparant la ville occupée de Melilla au Royaume du Maroc a subi plusieurs tentatives de saut au cours de la nuit de dimanche à lundi, menées par des groupes de 20 à 80 migrants, qui ont été stoppés par les forces de sécurité marocaines.




La veille, sept migrants d’origine subsaharienne ont réussi, à l’aube, à accéder à la ville en franchissant la clôture séparant la ville autonome au Maroc.

Selon El Faro de Melilla, il s’agit du cinquième incident sur le périmètre frontalier, au cours des deux dernières semaines et le troisième en quatre jours.

La délégation gouvernementale a indiqué qu’aux alentours de 6h05 du dimanche, un groupe d’environ 50 Subsahariens s’est approché de la clôture dans la zone de Barrio Chino.

Grâce au dispositif anti-intrusion de la Garde civile, qui s’est déployé toute la nuit, la plupart d’entre eux ont été empêchés d’accéder à Melilla.




Le Corps de la police nationale, ainsi que les forces de sécurité marocaines ont collaboré pour contenir le saut, précise-t-on.

Les 7 migrants ont été transférés au Centre de séjour temporaire des immigrés (CETI), où ils passeront la quarantaine, précise-t-on encore.

Quatre d’entre eux seraient originaires du Mali. Selon le média, 388 migrants sont arrivés dans la ville par voie terrestre en 15 jours.

Au cours des quatre derniers jours, 249 ont réussi accédé à Melilla, malgré le renforcement de la sécurité au niveau du périmètre frontalier. Le ministre espagnol de l’Intérieur a été interrogé vendredi sur la situation frontalière avec le Maroc.




Fernando Grande-Marlaska a assuré que son gouvernement a renforcé la clôture de Melilla, reconnaissant qu’une partie «reste encore à fortifier».

Au cours des deux dernières années, «d’importants travaux de réparation et de restructuration ont été effectués sur les clôtures» tant à Ceuta qu’à Melilla, pour un montant supérieur à 12 millions d’euros, a-t-il ajouté.

Jeudi, au moins 300 migrants subsahariens avaient franchi la frontière séparant le Maroc à Melilla, en escaladant la barrière.

Cet assaut, qui reste l’un des plus importants en chiffre, avait eu lieu peu avant sept heures du matin dans la zone proche du poste frontière Barrio Chino.