Fête du Trône: le roi Mohammed VI est revenu sur l’évolution de la situation sanitaire au Maroc

Fête du Trône: le roi Mohammed VI est revenu sur l’évolution de la situation sanitaire au Maroc




Dans son discours prononcé ce samedi 31 juillet 2021, à l’occasion de la fête du Trône, le roi Mohammed VI est revenu sur l’évolution de la situation sanitaire au Maroc. Le Royaume a remporté «la bataille pour l’accès aux vaccins», s’est-il félicité, toutefois, a-t-il mis en garde, le virus est toujours là et la crise n’est pas terminée.




Dans son discours à l’occasion de la fête du Trône, le Souverain a évoqué l’évolution de la situation pandémique dans le Royaume.

En premier lieu, le Roi a tenu à rendre hommage à toutes les personnes qui luttent en première ligne contre la pandémie du Covid-19.

«Nous tenons en tout premier lieu à renouveler nos remerciements à tous les acteurs du secteur sanitaire, public, privé et militaire, ainsi qu’aux forces de sécurité et aux pouvoirs publics pour leur sens élevé des responsabilités et leur dévouement dans la lutte menée contre la pandémie de Covid-19», a-t-il d’emblée assuré.

Évoquant le contexte de crise sanitaire qui se prolonge, le Roi a montré son empathie à l’égard des Marocains, qui vivent des temps difficiles. «Pour tous, la période est difficile. Et elle l’est également pour Moi personnellement, à l’égal de tout citoyen.




Elle l’est pour Ma famille. Et soyez assurés que je connais la détresse des Marocains et que j’en souffre comme eux, partageant totalement leur ressenti en pareilles circonstances», a affirmé le Roi.

Le Souverain n’a pas manqué de rappeler «qu’en dépit de l’impact négatif laissé par la pandémie sur les projets et les activités économiques et sur la situation matérielle et sociale de nombreux citoyens, et afin d’en amortir le choc, nous nous sommes efforcés de trouver des solutions».

À cet égard, il a cité le Fonds spécial Covid-19 qui a été lancé en mars 2020 à son initiative et qui a permis de prendre en charge les dépenses de santé, de soutenir l’économie nationale et d’atténuer les répercussions sociales de la pandémie.

Ce Fonds, s’est réjoui le Roi, «a emporté l’adhésion spontanée des citoyens».




Outre le Fonds spécial, un plan ambitieux de relance économique, initié par le Souverain, a été lancé, afin de soutenir les petites et les moyennes entreprises touchées par la crise, à préserver les emplois et à protéger le pouvoir d’achat des ménages à travers l’attribution d’aides financières directes.

Le Roi a également cité dans son discours la création du Fonds Mohammed VI pour l’investissement dont l’objectif est de faire redémarrer les activités productives, d’accompagner et financer les différents projets d’investissement.

Un autre motif de fierté pour le Souverain et les Marocains réside dans la réussite de la campagne de vaccination et le projet de production de vaccins.

«Aujourd’hui, nous pouvons être fiers à plusieurs titres: le Maroc a relevé un défi de taille en remportant la bataille pour l’accès aux vaccins», a fait savoir le Roi.




«La campagne nationale de vaccination, à laquelle les citoyens répondent massivement se déroule de manière efficace et remarquable», s’est-il félicité.

De plus, a-t-il ajouté, «convaincu que la souveraineté sanitaire est une composante essentielle de la sécurité stratégique du pays, nous avons lancé un projet d’avant-garde pour la fabrication de vaccins, de médicaments et de matériel médical, indispensables pour le Maroc».

Toutefois, malgré ces victoires indéniables, le Roi a incité les Marocains à ne pas baisser la garde contre le coronavirus covid-19.

«La pandémie subsiste et la crise n’est pas encore terminée. C’est la raison pour laquelle nous devons tous rester vigilants, en nous attachant constamment au respect des consignes édictées par les autorités publiques», a-t-il mis en garde.