Sahara marocain: la position américaine reste inchangée

Sahara marocain: la position US demeure inchangée




La position des États-Unis d’Amérique reconnaissant la souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara demeure inchangée. Le secrétaire d’État adjoint US par intérim pour le Proche-Orient, Joey Hood, vient de le réitérer.

Le secrétaire d’Etat adjoint par intérim pour les affaires du Proche-Orient, Joey Hood





Il n’y a «aucun changement» dans la position américaine concernant la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

C’est le secrétaire d’État adjoint US par intérim pour le Proche-Orient, Joey Hood, qui vient de le réitérer.

La position de Washington sur la question demeure donc la même. Ce qui inflige un autre camouflet aux ennemis de l’intégrité territoriale du royaume qui ne cessent de manœuvrer pour nuire au Maroc, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du week-end des 31 juillet et 1er août.

Et de préciser que le responsable américain a fait une affirmation, lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.




Il a affirmé qu’«il n’y a pas de changement dans la politique US sur le Sahara comparée avec la précédente administration». Dans ce sens, il a mis en avant les efforts accentués visant à «aider le processus des Nations-unies pour produire des résultats» concernant la question du Sahara marocain.

De même, M. Hood a fait part du soutien de Washington à un processus politique crédible, mené sous l’égide de l’ONU pour la stabilité de la région et la fin des hostilités.

«Nous consultons les parties sur la meilleure façon de mettre un terme à la violence et par conséquent aboutir à un règlement définitif» à la question du Sahara marocain, a indiqué le diplomate américain.

En outre, il a souligné que les États-Unis soutiennent «fortement les efforts pour la désignation le plus tôt possible» d’un envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara marocain.




Par ailleurs, le quotidien rappelle qu’à travers une Proclamation présidentielle, signée le 10 décembre 2020, les États-Unis ont acté la reconnaissance américaine formelle de la souveraineté pleine et entière du Royaume sur le Sahara.

Le texte de la Proclamation a été distribué ensuite aux 193 États membres des Nations-unies, en tant que document officiel du Conseil de sécurité.

Et dans la lettre adressée à cette occasion au président du Conseil de sécurité et dont copie a été envoyée au Secrétaire général de l’ONU, les États-Unis rappellent que la proposition marocaine d’autonomie est «le seul fondement d’une solution juste et durable» au différend sur le Sahara marocain.