La réaction du Polisario suite au discours du roi Mohammed VI

La réaction du Polisario suite au discours du roi Mohammed VI




Le groupe séparatiste armé Polisario a réagi au discours du roi Mohammed VI prononcé samedi à l’occasion de la fête du trône, dans lequel il a réitéré sa main tendue à l’Algérie et prôné la paix. Il estime que ce discours «vise à gagner du temps pour planifier des projets contre le peuple sahraoui et les peuples de la région ».




« Le discours du roi du Mohammed VI à l’occasion de la fête du trône contredit totalement les actions du Royaume du Maroc et ne vise qu’à gagner plus de temps pour faire venir plus de matériel militaire et préparer toutes les conspirations et intrigues contre le peuple sahraoui, le peuples de la région et du continent africain », a commenté le « ministère sahraoui » de l’Information dans un communiqué.

Selon lui, le discours du souverain est « caractérisé par des paroles douces risquées et exagérées, dans le but de dissimuler délibérément sa cause du retour de la guerre dans la région du fait de son déni de l’accord de paix qu’il avait signé avec le parti sahraoui ».




Dans son discours, « le roi du Maroc a tenté de présenter son régime agressif et expansionniste comme aspirant à la paix, à la stabilité, à la coopération et à la fraternité à un moment où le monde entier sait que le Maroc, depuis 1975, date de son invasion militaire du territoire de la « République sahraouie », est devenu un État qui constitue une menace pour la sécurité et la stabilité de toute la région et sa guerre expansionniste est la seule raison qui entrave l’intégration économique et politique du Maghreb », souligne le communiqué.

« Le sabotage du cessez-le-feu, le retour de la guerre et l’entrave aux efforts de la communauté internationale visant à ramener la paix entre le Maroc et la « République sahraouie ».




Ceci en respectant les exigences de la légalité internationale inscrites dans la Charte des Nations Unies et l’Acte constitutif de l’Union africaine et leurs résolutions sont ce qui prouve que le discours n’est rien de plus qu’une dissimulation d’une réalité existante qui menace d’intensifier les affrontements militaires et diplomatiques tant que le Maroc insistera pour s’engager dans toutes sortes de marchés menaçant qui ont amené des corps étrangers dans la région », poursuit le communiqué.

Le « gouvernement sahraoui » appelle par ailleurs le Maroc « à mettre fin à son occupation et à ouvrir une page qui permettrait la paix entre tous sur la base du respect de l’intégrité nationale et territoriale de chaque pays. »