Couvre-feu général au Maroc à partir de 21h00 dès mardi 3 août 2021

Covid-19 au Maroc: couvre-feu général à partir de 21h00 dès mardi 3 août 2021




Le gouvernement a décidé, à partir du 3 août 2021 à 21h00, de prendre de nouvelles mesures restrictives. Il s’agit de l’instauration d’un couvre-feu nocturne de 21h00 à 05h00 et le conditionnement des déplacements intervilles à la présentation d’un pass vaccinal ou d’une autorisation de déplacement.




Conformément aux recommandations du Comité scientifique et technique, visant à freiner la propagation du Covid-19 et préserver la santé des citoyens, et compte tenu de la hausse du nombre de cas et de décès enregistrés au Maroc, le gouvernement a décidé, à compter du 3 août 2021 à 21h00, de prendre les mesures suivantes.

– Interdiction des déplacements nocturnes dans tout le pays de 21h00 à 5h00.

– Interdiction de circuler vers et depuis les villes de Casablanca, Marrakech et Agadir. Sont exclues de cette décision les personnes vaccinées disposant d’un pass vaccinal, les personnes présentant des urgences médicales, les personnes chargées du transport de biens et de marchandises, ainsi que les travailleurs des secteurs public et privé disposant d’un ordre de mission, à condition qu’il soit signé par leurs supérieurs au travail.

– Fermeture des restaurants et cafés à 21h00.

– Fermeture des hammams, des salles de sport et des piscines.




– Les rassemblements et activités dans les espaces fermés et ouverts ne doivent pas dépasser 25 personnes, avec obligation d’obtenir une autorisation des autorités locales en cas de dépassement.

– Les hôtels et les établissements touristiques ne doivent pas dépasser 75 % de leur capacité.

– Encourager le télétravail dans les secteurs public et privé, si c’est possible.

– Maintenir toutes les autres restrictions précédemment approuvées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire (empêcher les cérémonies commémoratives, interdire l’organisation de mariages et de fêtes, limiter à 50 % la capacité des transports publics, des restaurants, des cafés et des piscines publiques, conditionner les déplacements intervilles par l’obtention d’une autorisation administrative délivrée par les collectivités territoriales…).