Casablanca: une bande criminelle agresse des chauffeurs de taxis

Casablanca: une bande criminelle agresse des chauffeurs de taxis




Une bande criminelle qui est dirigée par une femme enceinte a commis plusieurs agressions qui ciblent des chauffeurs de taxis. Les malfrats conduisent le chauffeur vers un endroit isolé, où les attendent des complices, pour lui voler son véhicule et le déposséder de son argent.




Les éléments de la gendarmerie traquent toujours une bande criminelle qui est dirigée par une femme enceinte.

La bande criminelle dépouille les chauffeurs de taxi de leurs biens en les dirigeant vers des zones isolées.

Le quotidien arabophone Al Massae rapporte que les malfrats s’emparent aussi du taxi, qu’ils abandonnent dans un lieu éloigné après l’avoir vidé de tout son contenu.

C’est ce qui est arrivé au chauffeur d’un grand taxi qui s’est arrêté pour prendre une femme, manifestement enceinte, avant que deux individus ne la rejoignent pour prendre place sur la banquette arrière de la voiture.

Pendant le trajet, les deux hommes ont discuté entre eux et se sont comportés comme des clients qui ne connaissaient pas la passagère.




Un stratagème bien rôdé par la femme qui a fait semblant d’appeler son mari en lui faisant savoir qu’il était en retard pour le rendez-vous.

C’est à ce moment que les deux malfaiteurs ont demandé au chauffeur de les conduire vers la commune de Lahraouiyine, en lui proposant de lui payer le prix d’une course.

L’homme a accepté sans savoir qu’il avait affaire à une bande criminelle qui allait le déposséder de sa recette et de sa voiture.

Arrivé à l’endroit isolé indiqué par ses passagers, le chauffeur a été encerclé par la horde de leurs complices, qui l’ont menacé avec des sabres.

Le quotidien Al Massae rapporte qu’à cet instant, la passagère s’était emparée, elle aussi, d’un sabre pour menacer le chauffeur et le sommer de descendre.




Ceci avant de prendre sa place pour conduire les membres de la bande vers une destination inconnue.

Selon les sources du quotidien casablancais, d’autres agressions similaires ont été perpétrées dans la commune de Lahraouiyine.

Mais, malgré les plaintes déposées par les victimes et la persistance de ces agressions, cette bande criminelle continue de sévir.

Pourtant, le chauffeur agressé à été retrouvé dans la commune de Tit Mellil, où l’on a relevé des empreintes et des échantillons d’ADN de l’intérieur du véhicule.

Autant dire que la récurrence des agressions dans cette zone nécessite la mise en place de patrouilles de sécurité régulières, le renforcement du centre de la gendarmerie royale et la création d’un commissariat de police.