Une bonne nouvelle pour le Ouïgour arrêté au Maroc

Une bonne nouvelle pour le Ouïgour qui a été arrêté au Maroc




Interpol a suspendu ce lundi la notice rouge émise par la Chine à l’encontre d’Idris Hasan, un ressortissant ouïgour arrêté à l’aéroport Mohammed V de Casablanca puis incarcéré à la prison de Tiflet pour suspicion d’appartenance à une organisation terroriste.




Bonne nouvelle pour Idris Hasan. Selon des sources médiatiques hongkongaises, Interpol a reçu de nouvelles informations et a donc décidé de suspendre ce lundi la notice rouge émise par Pékin à son encontre. L’informaticien ouïgour de 33 ans est détenu à la prison de Tiflet depuis le 19 juillet.

Il avait été arrêté par la police de l’aéroport Mohammed V de Casablanca, parce qu’il « faisait l’objet d’une notice rouge émise par Interpol, en raison de ses soupçons d’appartenance à une organisation figurant sur les listes d’organisations terroristes ».

« Si, à la publication d’une notice rouge, des informations nouvelles et pertinentes sont portées à la connaissance du secrétariat général, le dossier est réexaminé ».




C’est ce qu’a indiqué le secrétaire général de l’Interpol, précisant qu’«  étant tant donné que de nouvelles informations ont été portées à l’attention du secrétariat général, la notice rouge émise précédemment pour Yidiresi Aishan a été suspendue le temps qu’un nouvel examen soit entrepris ».

À en croire le responsable, le Royaume du Maroc et la Chine ont déjà été informés de cette décision. La suspension de la notice rouge constitue un frein à l’extradition du ressortissant ouïgour.

Dans sa correspondance adressée à Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France, Dilnur Reyhan, présidente de l’Institut ouïgour d’Europe, avait demandé « au gouvernement marocain de ne pas extrader vers la Chine Idris Hasan ».