Italie: coincée dans une machine à découpe, une marocaine décède sur son lieu de travail

Italie: coincée dans une machine à découpe, une marocaine décède sur son lieu de travail, la police enquête




Agée de 41 ans, une ouvrière marocaine est décédée, le 3 août 2021, à Camposanto, une commune de la province de Modène dans la région d’Émilie-Romagne, en Italie, indique la presse italienne.




Laila El Harim, qui travaillait dans une entreprise spécialisée dans la production de matériaux d’emballage en Italie, s’est retrouvée coincée dans une machine à découpe. Le parquet de Modène a ouvert un dossier pour homicide involontaire.

La machine a été saisie. Des contrôles seront effectués en ce qui concerne aux conditions de sécurité sur le lieu de travail, explique un article paru dans Il Resto del Carlino, un quotidien local, de Bologne. Laila El Harim vivait en Italie depuis plus de vingt ans et avait une petite fille, âgée de quatre ans.

Elle venait de commencer son service, lorsqu’elle s’est retrouvée coincée dans la machine. Cette ouvrière vivait à Bastiglia, une petite ville à dix minutes de Camposanto. À la suite de cet incident, l’Inspection italienne du travail a immédiatement ouvert une enquête.




Ceci afin de déterminer les faits qui sont à l’origine de ce drame. Selon les premiers éléments de l’enquête, rapportés par Today.it, la machine à découpe qu’utilisait Laila El Harim, était équipée d’un double bloc de commande mécanique, qui ne pouvait malheureusement être mis en marche que manuellement, et non automatiquement.

Concernant la conformité de la machine à découpe aux normes techniques, Today.it souligne qu’une enquête spéciale a été ouverte par les inspecteurs du travail relevant de l’Autorité sanitaire locale de Modène.

La documentation concernant la sécurité des travailleurs sera également examinée par le directeur de l’inspection du travail, qui communiquera les résultats de son enquête directement au ministre italien du Travail, Andrea Orlando.