Décès d’un soldat marocain agressé par un migrant à la frontière de Melilla

Décès d’un soldat marocain agressé par un migrant à la frontière de la ville occupée de Melilla




Un soldat marocain, agressé il y a quatre mois à la frontière de la ville occupée de Melilla par un migrant soudanais qui tentait de traverser la clôture, a rendu l’âme mardi dernier.




Le soldat marocain est décédé des suites des blessures causées par l’agression qu’il a subie, après avoir passé quatre mois d’hospitalisation, fait savoir la section Nador de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH).

Il avait été agressé à coups de pierre par un migrant soudanais qui a tenté de sauter la double clôture qui sépare le préside occupé de Melilla du Royaume du Maroc.

Les agents des forces auxiliaires, positionnés en permanence le long du périmètre frontalier côté marocain, sont chargés de veiller à la sécurité aux frontières et à dissuader les migrants subsahariens d’entrer dans la ville autonome.

Côté espagnol, la Garde civile assure la même veille.