Casablanca: des patients en réanimation de plus en plus jeunes

Casablanca : des patients en réanimation de plus en plus jeunes




Le Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd à Casablanca est confronté à une situation inquiétante marquée par l’admission en réanimation d’un nombre important de malades du Covid-19, principalement des jeunes.




Alors que le Royaume du Maroc multiplie les appels et les sensibilisations pour le respect des mesures préventives et des gestes barrières, les hôpitaux enregistrent de plus en plus des cas graves dus au Covid-19. C’est le cas du Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd à Casablanca. « La situation est très alarmante au CHU Ibn Rochd. Nous sommes à 37 cas sévères, dont 70 % sont placés sous intubation. De nouveaux patients sont accueillis pratiquement tous les jours », indique Lahoucine Barrou, chef du service anesthésie-réanimation du centre.




Il décrit une situation qui devient incontrôlable. « Nos salles de réanimation se remplissent à un rythme croissant. On relève un rajeunissement des patients hospitalisés, avec une augmentation des infections graves chez les personnes de moins de 45 ans qui ne souffrent pas de comorbidités et qui ne disposent pas de schéma vaccinal complet », rapporte le 360. Les patients atteints de Covid-19 sont si nombreux que les rendez-vous de ceux qui viennent pour d’autres soins ou d’interventions chirurgicales, voient leurs rendez-vous repoussés, déplore le médecin.




Il s’inquiète pour la santé des médecins engagés dans cette lutte. « À force de lutter contre la pandémie, les médecins, qui n’ont pas pris de congés depuis 2019, commencent à se fatiguer. Certains ont même été contaminés par le Covid-19. En moyenne, 4 à 6 médecins attrapent le coronavirus par jour », fait-il observer. Selon le ministère de la Santé, 1 544 patients étaient hospitalisés, samedi 7 août 2021, dans les services réservés aux cas les plus graves, dont 46 placés sous intubation. Le taux d’occupation des lits de réanimation, spécial Covid-19, a atteint 43,1%.