Le Maroc lève son veto sur l’ambassade d’Espagne à Rabat

Le Royaume du Maroc lève son veto sur l’ambassade d’Espagne à Rabat




Le Royaume du Maroc a levé son veto sur l’ambassade d’Espagne à Rabat, indique El Pais après que des représentants espagnols, dont le chargé d’affaires espagnol, Borja Montesino, ont été invités à participer, ce jeudi, à une visite du corps diplomatique étranger accrédité à Rabat au siège de son service anti-terroriste.




Des représentants diplomatiques de 22 pays, dont les États-Unis, la Russie, le Canada et l’Arabie saoudite, ont participé à la visite du Bureau central d’investigation judiciaire, bras judiciaire de la Direction générale de la surveillance du territoire.

Borja Montesino à l’issu de la visite a souligné l’importance de la coopération antiterroriste entre les deux pays.

Le geste de Rabat arrive après l’appel «au calme et de la discrétion» du ministre des Affaires étrangères espagnol, José Manuel Albares, pour essayer de résoudre une crise qui avait culminé mi-mai avec l’entrée de migrants dans la ville occupée de Ceuta.

Le gouvernement marocain avait, ces derniers mois, exclu l’ambassade d’Espagne de ce type d’événements, comme la réunion tenue en juin avec le président de la Commission spéciale sur le modèle marocain de développement (CSMD) au siège du ministère marocain des Affaires étrangères.

L’Espagne n’avait cependant jamais retiré son ambassadeur à Rabat, Ricardo Díez-Hotchleitner, malgré le veto que lui opposait Rabat dans les actes public.

Le Royaume du Maroc en revanche a rappelé pour consultation son ambassadrice à Madrid, Karima Benyaich.